Magazine Info Locale

Saint-Maur aime le Grand Paris mais veut avant tout conserver son cadre de vie…

Publié le 25 septembre 2009 par Jflehelloco

Hier soir, au conSaint-Maur aime le Grand Paris mais veut avant tout conserver son cadre de vie…seil Municipal présidé par le Maire, Henri Plagnol, a été voté un vœu à l’unanimité des votants (la gauche n’a pas participé au vote) pour donner notre avis sur le projet de loi du Grand Paris.

Le projet du Grand Paris voulu par le Président de la République est une bonne chose, notamment pour les transports qui vont permettre de désenclaver les banlieues, pour une prise de conscience de la nécessité de travailler en tenant compte du développement durable et pour le développement économique qui sera un plus dans l’avenir.

Cependant, le texte du projet de loi comporte des dispositions qui peuvent faire peur à une commune qui souhaite conserver un urbanisme à taille humaine comme c’est le cas de Saint-Maur.

  • La libre administration des communes remise en cause

Cette loi confirme le retour en force de l’Etat dans la structuration locale de l’aménagement du territoire, retour « justifié » par l’urgence de la situation et l’échelle nationale de l’enjeu :

-       pas de consultation obligatoire des villes ou EPCI compétents en matière d’aménagement sur le projet de loi (seuls les Conseils généraux et les Conseils régionaux ont été saisis)

-       abandon de la concertation préalable,

-       pas de participation des élus locaux à la définition des projets du tracé à la réalisation,

-       représentation minoritaire des élus locaux dans les différentes instances,

-       la position des maires risque d’être noyée dans le débat régional et national. A l’échelle d’une commune, les habitants auront peu de possibilités d’être entendus avant que le tracé du « Grand Paris » soit défini.

  • Procédures modifiées : dessaisissement des collectivités pour l’aménagement de leur territoire

-       limitation des prérogatives des maires en matière d’aménagement et de préemption ; le droit des sols et l’aménagement de l’espace sont confiés à la SGP

-       possibilités d’expropriation dans un périmètre non défini.

Les principes d’aménagement évoqués en raison des contraintes financières, se traduisent par la volonté de valoriser les terrains à proximité des futures gares en faisant le choix de la densification. Cette approche est contestable car l’aménagement de notre région ne saurait se réduire à la réalisation d’un réseau de transport, même si cet objectif est essentiel. Le réseau du « Grand Paris » ne doit pas se faire en sacrifiant le cadre de vie et les aspirations des habitants.

Le développement durable et les équilibres territoriaux nécessitent une approche plus complète prenant en compte l’aspiration des populations.

le conseil municipal a donc voté un vœu en 6 points :

ARTICLE I : Réaffirme son soutien à la réalisation d’un transport public de voyageurs par métro automatique facilitant les transports en Ile de France, à condition que ce réseau soit réalisé en souterrain et ne défigure pas le paysage urbain des villes traversées ;

ARTICLE II : Refuse d’être dessaisi de ses compétences et s’oppose à toute dérogation au droit commun en matière d’urbanisme accordée à la Société du «Grand Paris » qui conduirait à s’affranchir du POS de Saint-Maur,

ARTICLE III : Exprime sa préoccupation de ce que le réseau de transport du « Grand Paris » soit financé notamment par les ressources issues d’une densification massive autour des gares ; s’agissant de Saint-Maur, le respect de l’urbanisme à taille humaine qui caractérise nos quartiers ne saurait être remis en cause,

ARTICLE IV : demande à être officiellement consulté pour avis avant le vote du projet de loi sur le « Grand Paris » et que soient précisés le tracé retenu, les modalités de financement et le périmètre d’intervention de la Société du « Grand Paris » pour pouvoir donner un avis éclairé prenant en compte les aspirations légitimes des habitants,

ARTICLE V : exige des garanties claires tant au regard du respect de l’urbanisme qui fait la qualité de vie et la singularité de Saint-Maur, qu’en ce qui concerne la protection de l’environnement de la Boucle de la Marne ; qu’à défaut d’éclaircissements suffisants des pouvoirs publics sur ces deux points, il s’opposera à ce que la ville de Saint-Maur soit choisie comme lieu d’implantation d’une des futures gares du réseau du « Grand Paris »

ARTICLE VI : Autorise Monsieur le Maire à diligenter toute action à destination des pouvoirs publics et toute information en direction des Saint-Mauriens.

Un message clair de notre ville qui souhaite conserver le Saint-Maur que nous aimons.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jflehelloco 5145 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine