Magazine Culture

Les banques, toujours les banques, encore les banques

Publié le 25 septembre 2009 par Jmichel
Dans un article précédent, j’avais souligné la contradiction entre la constatation des pouvoirs exorbitants et néfastes des banques et l’absence de volonté politique réelle de les maîtriser, ou même de simplement les assujettir à quelques règles de bon sens moral.
"Rénovation financière"
Dans le Nouvel Obs du 3 septembre 2009, c’est Joseph Stiglitz, prix Nobel, qui le dit :
"Les Etats-Unis en ont-ils fini avec la crise ?"
extrait :
« les banquiers ne rêvent que de revenir au monde merveilleux d'avant 2007 où ils pouvaient s'enrichir sans vergogne. Réglementer ? Surtout pas ! Elue comme celle de Bush avec les subsides financiers des grands lobbies de Wall Street, l'administration Obama commet l'erreur de croire qu'elle ne peut restructurer les grandes institutions bancaires. Au lieu de démanteler les trop grandes banques et de restreindre leurs activités à risque, elle s'est égarée en récompensant les banquiers qui ont exploité les faibles, détruit la solidarité et augmenté la pauvreté. Cet «ersatz de capitalisme» qui socialise les pertes et privatise les profits va donc perdurer. »


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jmichel 67 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte