Magazine

Angoulême: subventions en baisse faute de projets innovants

Publié le 25 septembre 2009 par Ceintureventreplat

La Ville conditionne désormais 30% du montant de ses aides à la conception de «projets innovants». Mais aucune association n’a changé ses habitudes.

angouleme subvention association
«La ville a réduit nos subventions de 500€ par an.» Voilà le commentaire entendu dans les rangs du comité de quartier de Basseau, présidé par Kader Lekfif. Il n’est pas le seul à faire ce constat : depuis l’arrivée de l’équipe Lavaud aux commandes d’Angoulême, tous les comités le jurent, documents comptables à l’appui, l’aide municipale traditionnellement versée a chuté de 1.536 à 1.075€ par an. Joël Lachaud, maire adjoint chargé de la démocratie locale, veut pourtant apporter de gros bémols à cette affirmation : ce n’est pas l’enveloppe globale consacrée aux subventions des comités de quartier qui a changé, insiste-t-il (elle est toujours de 25.438 euros par an), ce sont «les conditions d’attribution» qui ne sont plus les mêmes: «Nous avons décidé que 70% de la subvention seraient désormais affectés aux comités au titre du fonctionnement de l’association. Les 30% restant étant versés au titre de “l’appel à projet”». «L’appel à projet» ? En termes simples, ce sont les «idées innovantes» que les comités doivent soumettre, par écrit, à la mairie pour animer leur quartier. Des idées qui doivent impérativement se démarquer des traditionnels bric-à-brac, marchés aux fleurs et fêtes foraines.

Or, le constat au bout d’un an est clair, admet Joël Lachaud: aucun des quatorze comités n’a déposé le moindre dossier en ce sens. Tous se sont ainsi privés de 30% de la manne municipale. «Les comités le savent, ils peuvent très bien proposer des projets à cheval sur plusieurs quartiers», précise Joël Lachaud qui imagine, par exemple, des animations autour des peintres amateurs. «Nous avons à nouveau proposé le même dispositif pour 2009. Sans aucun retour non plus pour le moment. Mais il n’est pas dit qu’on le fera en 2010», reconnaît l’adjoint au maire

Reste une question, susurrée à l’oreille par plusieurs responsables d’association : la mairie n’a-t-elle pas, de cette façon, trouvé un prétexte pour économiser quelques sous ? 30% de 25.438€, ça fait quand même 7.361€ de moins versés chaque année. La réponse de Joël Lachaud est un «non» ferme : «La somme non dépensée par exemple en 2008 a été réaffectée dans le soutien au festival du film francophone. C’est comme cela qu’on a pu proposer, fin août, plus de séances de cinéma dans les quartiers de Ma Campagne, la Grand-Font ou Saint-Cybard».

source:  charentelibre.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ceintureventreplat 656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte