Magazine Info Locale

Enseignement : elle prend les élèves en otage

Publié le 25 septembre 2009 par Mj1729

LA MINISTRE SIMONET PREND LES ÉLÈVES EN OTAGE, COMME DU VULGAIRE BÉTAIL !

art_83641

« Avec moins de personnel et de mesures portées aux conditions d'entretien et d'hygiène des bâtiments scolaires, nos élèves ne vont pas devenir des "cochons" sous le regard médusé de nos politiciens incompétents et laxistes ! »

Qu'ils fassent des économies sur leur gaspillage, on le comprend, mais pas sur nos écoles manquants éternellement de moyens, des économies sur les restrictions, on ne peut faire moins et c'est ce qu'ose proposer la nouvelle ministre de l'enseignement Simonet, l'on croit rêver !

Après avoir mis la pression sur les profs qui finalement ne travailleront pas plus, la ministre de l'Enseignement Marie-Dominique Simonet (CDH) et ses collègues du gouvernement de l'Olivier préparent leur nouveau plan d'économies dans l'enseignement, mais cette fois sur l'attribution de moins de subventions/dotations et de réductions de personnel dans les écoles de la Communauté française.

Une revalorisation à la baisse sur un plan pluriannuel du budget 2009 d'un effort d'économie de 48 millions.

Toucher aux subventions de fonctionnement consiste à porter atteinte à une partie du personnel et des équipements qui servent en première ligne le fonctionnement des écoles, mais surtout indirectement sur les élèves qui dépendent de la qualité des conditions de l'environnement lié à l'enseignement (chauffage,entretien et maintenance des bâtiments, réparation des installations, l'achat de matériel, engagement de personnel administratif, de cuisine et de nettoyage/5.000 à 6.000 agents du réseau ex-Etat,etc.), mais à quoi ont bien pu servir tous les palabres autour des questions et difficultés rencontrées à l'application du "décret inscription" qui a fait tant de bruit, dont la finalité devait pérenniser « plus d'égalité et de chance de réussite » pour les élèves, sans compter que le coût final de l'opération de restriction des subsides de 48 millions risquent d'être largement dépassés après au moins deux années d'insuffisance de la maintenance et des frais d'écoles, soit un dépassement des frais futurs retardés maladroitement sur les prochains budgets de la Communauté française.

art_83717

Les enseignants qui manifesteront les 30 septembre et 5 octobre prochain ont interpellé le secrétaire d'Etat au Budget et à la Politique des familles, Melchior Wathelet ("les Humanistes ?" du CDH), sur les conséquences  inacceptables des mesures budgétaires de sous-financement de l'enseignement prônées par la Communauté française qui toucheront de plein fouet les familles les plus précarisées et l'ensemble des élèves en final, de quel engagement d'avenir parle-t-on au lendemain de la campagne électorale de l'Olivier et à l'heure de redynamiser tous les secteurs participatifs pour sortir de la récession et relancer l'économie, certainement pas par la médiocrité de l'enseignement faute de moyens insuffisants ?

 



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mj1729 60 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine