Magazine Info Locale

Festival International du Film de Tunis : un concept qui se cherche : Tunisie : In & Out : Théâtre et Ciné : Tuniscope

Publié le 25 septembre 2009 par Tuniscope.com

Du 24 au 27 septembre 2009, l’événement cinéma à Tunis c’est le FIFT, le Festival International du Film de Tunis dont l’action se passe entre Tunis et la Marsa, plus précisément entre le CinémAfricArt et l’Alhambra.

Le FIFT est Fondé et organisé par Nicolas Brochet qui dit vouloir par son biais « placer la Tunisie sous les projecteurs de la scène mondiale ». Pour ce faire, il s’est fait aider par une équipe de connaisseurs. Raja Farhat et Raouf Ben Amor de la Tunisie, Patrick de Bokay le directeur et fondateur du Miami World Cinema Center et ancien directeur artistique du festival international du film de Miami. Mais aussi le photographe Jean Daniel Lorieux, le créateur de l’affiche du festival.

Le FIFT est annoncé comme étant « un des grands évènements culturels du monde arabe mais surtout comme un festival qui « réconcilie le côté magique du cinéma avec ses paillettes et son « glamour » et le côté artistique défendu par les cinéphiles, à savoir le choix de bons films ». Si l’on s’en tient à cette autodéfinition plus qu’élogieuse, on s’attend à un événement qui sait se mettre au niveau de ses promesses tant sur le point organisationnel qu’artistique. Côté films, l’ouverture nous a fourni un plat peu consistant, et nous venons d'apprendre  que « Le temps qu’il reste » du palestinien Elia souleiman, un film qui a été sélectionné à Cannes et « La berceuse », le nouveau long métrage de la tunisienne Raja Amari, qui était prévu en clôture, ont tous deux été annulés.

Côté glamour, c’est des invités qu’il s’agit mais là aussi, il y a à discuter. De la longue liste qui est annoncée, peu sont à vraie valeur ajoutée artistique. Beaucoup d’entre eux, de part leur petite expérience dans le domaine du cinéma concernent plus le côté paillette que 7ème art du festival. Le festival n’en est quand même qu’a son début et attend de découvrir le reste et surtout les prochaines éditions. En tout cas, le cinéma se fait ailleurs. Au FIFT on en parle peut-être mais surtout on le fête !

Narjes


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tuniscope.com 192 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine