Magazine Culture

Moby au Capitole

Publié le 26 septembre 2009 par Epicure
Moby

J’avais raté Moby l’an dernier au Chemin qui marche du 400e. Ne me demandez pas comment je m’y suis pris, j’en suis encore fru. Heureusement, il était de retour à Québec hier soir et ce matin, j’suis pu fru. Car on a eu droit à un cristi de show.

En fait, vu le caractère introspectif de Wait For Me, son merveilleux album sorti plus tôt cette année, j’avais un peu peur que le Newyorkais mette de côté les pièces de l’album pour se concentrer sur ses tounes plus dansantes. Que non! Ce fut un spectacle des plus variés, bien dosé. Épaulé de deux chanteuses extraordinaires (et le mot est faible), Moby nous a servi des versions retravaillées des meilleures pièces de Wait For Me, dont une “Walk With Me” à faire dresser le poil sué bras.

Moby était principalement armé de sa guitare et certaines pièces de son répertoire techno se sont soudainement retrouvées avec du poil sur la poitrine. Ça rockait en tabarnouche par moments! En rappel par exemple, il a jammé plus de 10 minutes avec son groupe sur “Honey” (pièce d’ouverture de son méga succès Play) et on a pu y entendre quelques mesures de “War Pigs”, le classique de Black Sabbath.

Ceci dit, Moby n’a pas pour autant renié ses origines de raver. Trois ou quatre pièces de son répertoire boumboum figuraient au setlist, question de libérer joyeusement les toxines des corps entassés au parterre. Ça brassait solide!

Je m’attendais à un bon spectacle mais j’ai eu beaucoup plus. Wait For Me va sûrement figurer très haut dans ma liste des top albums de 2009 et le show qui l’accompagne fut certainement à la hauteur. Quel bel antidote au spleen post voyage!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Epicure 750 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine