Magazine Humeur

Tuer pour le plaisir

Publié le 27 septembre 2009 par Olivier57
Dès 8h ce matin, une heure même avant l'heure officielle, les premiers coups de fusils ont retentis...

Hélas, c'est reparti, les fauves sont de nouveaux lâchés et il va falloir encore les supporter pendant 5 long mois, le temps que coulent des hectolitres de sang, le temps que 30 millions d'animaux soient abattus pour leur loisir et plaisir.

Les soi-disant "protecteurs de la nature" en 4x4, les "régulateurs de la faune" aux millions d'animaux élevés en cage et lâchés pour l'occasion, l'attirail de marketing à 2 sous va cette fois encore être resservi pour justifier les coupables besoins de boucherie de prédateurs. Des "amoureux de la nature" qui éprouvent du plaisir à contempler un animal sanguinolent, criblé de chevrotines, la tête à moitié arrachée.

Fuyez, randonneurs, la horde est de retour... Ceux qui considèrent que tuer est un plaisir sont revenus...


Je ne reprendrai pas les notes précédentes, mais il devient vraiment impératif, qu'en attendant l'extinction des chasseurs,  on fixe des règles pour ne pas réserver bois et forêts à leur seul usage d'octobre à mars tant il est dangereux de circuler à proximité de ces maniaques de la gâchette.

Il est éminement nécessaire de ne pas aliéner 5 mois de l'année à leur seul usage. Avec un peu de courage politique, mais c'est sans doute cela qui manque, il est  possible de morceller cette période en journées, week-end, matins et après midi de chasse autorisée et de chasse interdite.

Il faut espérer que la décroissance continue de leur nombre incitera peut être les politiciens à prêter une oreille moins attentive à ce lobby qui compte parmi les rares espèces dont la disparition ne serait qu'une bonne nouvelle...

Ils arrivent

Ils arrivent (Suite)

Accident de chasse


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier57 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines