Magazine Société

Me Emmanuelle Lequien défend des expulsés de la « jungle »

Publié le 27 septembre 2009 par Michelmi

Depuis que ces personnes en séjour irrégulier ont été évacuées par la police de leurs abris de fortune à Calais, nous bataillons pour que ceux qui ont été placés en rétention soient remis en liberté...

Me Emmanuelle Lequien défend des expulsés de la « jungle »

Je reviens de Toulouse où les juges des libertés et de la détention les ont tous remis en liberté. Certes, le parquet a fait un appel suspensif.



Mais la cour d'appel devrait nous suivre. D'après nos renseignements, tous les expulsés de la « jungle » qui ont été placés en rétention et transportés à l'autre bout de la France vont être libérés.



En effet, nous avons expliqué aux juges que ces étrangers auraient dû être placés en rétention tout naturellemment à Coquelles, près de Calais, ou à Lesquin, près de Lille. Or, ils ont été transportés par bus vers Bordeaux, Toulouse, Nîmes, etc. C'est possible en cas de force majeure ou si les centres de rétention les plus proches sont pleins.

Or, ce n'est pas du tout le cas. Le centre de rétention de Lesquin est occupé par 24 personnes alors qu'il y a 96 places. Et encore, on peut rouvrir l'ancien centre. Même chose à Coquelles près de Calais.



Il est donc clair pour nous que le ministre, en fermant la « jungle » pour reprendre son expression, a voulu en même temps, de façon parfaitement arbitraire, éloigner au maximum les étrangers afin de gêner leur défense et leur contact.

C'est anormal et les juges réagissent logiquement en sanctionnant les procédures et en remettant en liberté ceux qui, pour Toulouse par exemple, ont subi 14 heures de bus pour les éloigner au maximum ».

SANS PAPIERS en lutte>>>coordination nationale - 25, rue François Miron, 75004, Paris – fax : 01.44.61.09.35 – mail : coordnatsanspap@wanadoo.fr -

Hortefeux lève le voile sur le racisme d’état Besson persécute les victimes de la guerre d’Afghanistan à Calais!   "Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes", voilà les propos du délit flagrant du Ministre de l’Intérieur. Surfant jusqu’ici sur l’instrumentalisation médiatique de « la France ne peut accueillir toute la misère du monde », de « l’insécurité de la délinquance, de l’incivisme, de la toxicomanie des banlieues », de l’amalgame « l’islamisme intégriste et musulman », Sarkozy et son équipe au pouvoir ont construit un discours politique sur la « racaille à karchériser », sur « l’immigration choisie », sur « l’identité nationale menacée » pour rallier l’électorat FN qui avait permis à Le Pen d’arriver au second tour à l’élection présidentielle de 2002.

La maladie raciste par phénomène de contagion endémique s’est propagée dans le corps non vacciné d’une droite obsédée par son ambition de garder coûte que coûte l’électorat d’extrême droite. Les atteintes liberticides et la politique de répression brutale et raciste sont devenues courantes :  

  • la chasse à l’humain étranger organisée et planifiée en fixant  des quotas préfectoraux annuels et quotas ethniques; 
  • des expulsions médiatisées avec des annonces médiatisées de chiffres d’expulsions à atteindre, expulsions qui coûtent de plus en plus chers aux contribuables, y compris sans papiers ;
  • des étrangers sans papiers pour échapper à la police se tuent en se jetant dans des eaux ou de plusieurs étages;
  • des préfectures, service public, sont transformées en souricières, des arrestations à domicile après filature et traque;
  • des arrestations d’enfants à l’école dont les chaises sont laissées vides en guise de protestation;

des cimetières musulmans sont souillés par des croix nazis et des inscriptions islamohpobes, anti-sémites et racistes;

  • un Ministère qui porte le nom de « Ministère de l’identité nationale » désignant hypocritement un « ennemi intérieur » musulman, immigré, sans papiers;
  • le 18 juin, date de fierté nationale française, est souillée par un vote du parlement européen qui fait de
  • l’UE une prison pour étrangers, y compris pour les enfants;

des Présidents d’Amérique du Sud, Chavez, Corréa, Morales, du Venezuela, de l’Equateur et de Bolivie, protestent contre cette européanisation des racismes des Etats européens; une révolte des victimes de l’arbitraire de la chasse à l’étranger met le feu aux CRA au risque d’un suicide collectif;

  • une préfecture, dirigée par Canepa un Préfet ex-directeur de Cabinet de Sarkozy, est condamnée en première instance à une amende de 800 euros pour tentative illégale d’expulsion;
  • le refus raciste des préfectures de continuer à reconnaître les CSP comme interlocuteur;

la destruction de Sangatte et la brutale rafle dans la « jungle » de Calais de 278 réfugiés, notamment des enfants Afghans fuyant la guerre coloniale des armées occidentales dans leur pays;

Ces forfaits racistes de plus en plus brutaux et violents n’empêchent pourtant pas la reprise du processus de la « préférence de l’original (FN) à la copie (UMP) » comme semble le montrer le score de plus de 40% de la liste FN lors de l’élection locale de Hénin-Beaumont.

Les dégâts sociaux de la paupérisation, des licenciements, des fermetures de boîtes, du chômage vont accentuer le retour de l’électorat raciste vers l’extrême droite et la politique raciste du pouvoir Sarkosiste va crédibiliser encore plus les thèses Lepéniste.

N’est-on pas tout simplement entrain de revivre les politiques racistes du pouvoir politique en France après la crise de 1929 qui ont préparé l’avènement du Pétainisme lors de la seconde guerre antifasciste ? Sarkozy/Hortefeux/Besson n’ont fait que dépoussiérer les reliques racistes d’avant guerre sur le thème « un c’est bon, plusieurs, c’est dangereux » comme on peut le lire dans le « Salut public » de Lyon en 1921 : « une autre conséquence grave de notre stérilité, c’est l’invasion croissante des étrangers. Tout naturellement, en effet, les vides qui se créent tendent à se combler sous la poussée des populations plus denses vivant à la périphérie de notre pays. (…)

  • Le résultat en est une altération progressive du sang français par des éléments hétérogènes qui ne cessent d’affluer de tous les points de l’horizon (…).
  • Le nombre des étrangers depuis 1850 marque un progrès__ exactement proportionnel à la marche de notre natalité, à mesure que celle-ci s’abaisse, leur chiffre grandit. ( … )
  • Depuis un demi-siècle (…)
  • La France est de plus en plus envahie par les peuples méridionaux. ( … )

Dans vingt ans, les pays de la Garonne dévastés par la dépopulation seront en voie très avancés d’hispanisation, et les courses de taureaux y fleuriront comme à Séville ou Saint Sébastien, sans autre recours, pour les âmes sensibles, que le regret de la Douce France »( Monde Diplomatique, août 1986).

Fait à Paris le 23/09/09

Tous à la manifestation du samedi 10 octobre 09 à 14h, départ du Ministère de la Régularisation de tous les sans papiers, 14 de la rue Baudelique Paris 18ème

Cliquer ici : Pour lire l'intervention de Me Emmanuelle Lequien


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michelmi 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine