Magazine Cinéma

L'Affaire Farewell - espionnage pédagogique

Par Timotheegerardin
L'Affaire Farewell - espionnage pédagogique
Avis aux habitués des "mercredis de l'Histoire" sur arte. Toutes activités cessantes, allez voir L'affaire Farewell. Si vous voulez de l'Histoire, de la bonne vieille stratégie politique de guerre froide, vous en aurez pour vos sous: voici un cours de relations internationales du XXème siècle mis en dialogues par Christian Carion, avec Ronald Reagan (un peu grand) et François Mitterand (un peu gras) en guest stars. Le film idéal pour celui qui prépare le bac d'histoire. Pour les autres, il faut accepter de sacrifier à la pédagogie toute envie de réalisme quant à la représentation des grands dirigeants - entre deux portes, ils parlent comme les sous-titres d'un manuel de géopolitique.
Au-delà de ça, pourtant, il y a une vraie histoire d'espionnage. Guillame Canet est un jeune français travaillant à Moscou, Emir Kusturica un cadre du KGB qui, voulant révolutionner de l'intérieur le système soviétique, prend la décision de faire passer à l'Ouest les informations auxquelles il a accès. Si la relation entre les deux personnages est plutôt bien faite, si l'histoire même est passionnante, on cherche longtemps la plus petite forme de dramatisation. Ce que l'on retient, au fond, c'est Kusturica donnant à Canet des papiers avec des plans dessinés dessus. Point.
Ce vide est quelque peu compensé par un travail esthétique. Mais là encore, il arrive à la mise en scène de verser dans le lyrisme pataud, où Moscou et l'empire communiste sont cantonnés à une série de symboles. Kusturica l'acteur parvient à donner de sa chair au rôle de Sergeï, et la plus grande réussite de L'Affaire Farewell est peut-être, sous les traits du fils de Sergeï, le portrait de la jeunesse russe des années quatre-vingt, le temps d'une chanson de Queen.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • "L'Affaire Farewell"

    "L'Affaire Farewell"

    A la fin des années 80 le système politique de gouvernance mis en place par l’ex-URSS a volé en éclats. Les pays qu’on appelait autrefois "satellites" ont... Lire la suite

    Par  Loulouti
    CINÉMA, CULTURE
  • L'affaire Farewell

    L'affaire Farewell

    Genre: URSS VS Otan.Durée: 1h45Année: 2009.L'histoire: Année 80. Un agent du KGB donne des informations cruciales sur son pays à un ingénieur français, en... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • L'affaire Farewell : Kusturica réchauffe la Guerre Froide

    L'affaire Farewell Kusturica réchauffe Guerre Froide

    Dimanche fût une journée cinéma français pour moi. Après les deux beaux films américains de la semaine, ne me restaient plus que deux films hexagonaux... Lire la suite

    Par  Tred
    CINÉMA, CULTURE
  • L'Affaire Farewell

    Ce film d'espionnage se veut différent dans la mesure où il raconte la naissance d'une amitié et cette partie du film et très convaincante et même émouvante... Lire la suite

    Par  Marymalo
    CINÉMA, CULTURE
  • L'affaire Farewell

    L'affaire Farewell

    Emir Kusturica acteur ne déplairait pas à Emir Kusturica réalisateur tant sa présence est forte devant la caméra dans un rôle que l’on croyait écrit pour lui... Lire la suite

    Par  Nico2312
    CINÉMA, CULTURE
  • L'AFFAIRE FAREWELL, film de Christian CARION

    L'AFFAIRE FAREWELL, film Christian CARION

    Synopsis : Moscou, au début des années 80, en pleine Guerre Froide. Sergueï Grigoriev, colonel du KGB déçu du régime de son pays, décide de faire tomber le... Lire la suite

    Par  Geybuss
    CINÉMA, CULTURE
  • "Une affaire d'Etat"

    "Une affaire d'Etat"

    : sortie le 25 novembre. Réalisateur : Eric Valette. Acteurs : André Dussolier, Rachida Brakni, Thierry Frémont, Gérald Laroche. Genre : thriller. Lire la suite

    Par  Loulouti
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Timotheegerardin 447 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines