Magazine Société

Irving Kristol

Publié le 27 septembre 2009 par Christophefaurie

Rubrique nécrologique de The Economist. Irving Kristol est mort le 18 septembre à 89 ans. Il est le fondateur du néoconservatisme. C’est un peu grâce à lui que le monde a cru au libéralisme financier.

Parti du Trotskisme, et de la gauche Rooseveltienne, 68 semble avoir été son « coming out » : il a compris que ce que l’on détruisait, « les valeurs traditionnelles bourgeoises », était ce à quoi il tenait. Comme Ayn Rand, avec le bolchévisme, il a utilisé les armes de l’ennemi contre lui, c'est-à-dire la science, la philosophie, et la morale - le bien était désormais bourgeois. Et c’est en cela qu’il a rénové le conservatisme.

Au fond, il a combattu une manipulation de gauche par une manipulation de droite. Ce qui laisse entrevoir sa logique : comme beaucoup, il savait qu’il détenait la vérité, et que la vie était une guerre ; dans cette guerre, la pensée et la science étaient des armes. Au fond c’est assez scientifique, darwinien même : la nature donne la victoire à celui qui gagne… rêvons donc le monde qui nous plaît et gagnons. C’est surtout très anglo-saxon.

C’est compréhensible, mais pas défendable :

  1. Cette pensée n’est pas scientifique, plus exactement, le monde rêvé par le néoconservateur s’oppose aux lois de la nature, ce qui ne peut pas fonctionner. Si tu détruis le monde, Anglo-saxon, où est ta victoire ? C’est pour cela que la science ne doit pas être manipulée : elle est plus utile honnêtement employée.
  2. La vision d’un univers où se battent le bien et le mal, et où l'on utilise le lavage de cerveau est erronée. Elle produit des morts et des esclaves. Elle oublie qu'à côté de l’affrontement, il y a l’entraide, chacun apportant ses particularités au groupe. Très curieusement, c’est le principe fondamental du commerce : on n'échange que ce qui est différent. L’œuvre d’Adam Smith, la Bible du libéral, ne dit que cela : la richesse des nations c'est la différence ! Explication : plus nous sommes différents et spécialisés, plus nous pouvons produire, plus nous sommes riches ; donc en étendant au monde cette capacité à se spécialiser, la globalisation atteint l'optimum (matériel, pour Smith).

Compléments :

  • Il y a une autre façon d’expliquer la naissance du sophiste. Soit un enfant qui trouve que les règles de la société qu’on lui impose sont injustes. Il peut en déduire que c’est là leur rôle. Et donc qu’il doit les maîtriser pour être injuste. Il ne va donc pas s’y conformer, mais essayer d’en comprendre les rouages pour les plier à ses intérêts. C'est entièrement logique.
  • L’article insiste sur le fait qu’Irving Kristol était un homme sans regrets. Ce qui pourrait à la fois confirmer qu’il était sûr de sa vérité, et qu’il était peu prédisposé pour la science.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • 2 Mars 1942 : John Irving

    2 mars 1942, Exeter, (New-Hampshire) : naissance de John Irving, nouvelliste et romancier. Allié par sa mère à l'une des plus anciennes familles du... Lire la suite

    Par  Woland
    CULTURE, LIVRES
  • Chronique du monde selon John Irving

    J'ai fait la connaissance de Garp l'été dernier, et j'ai tout su sur sa vie en quelques semaines. Garp comment ? Garp tout court. S.T. Lire la suite

    Par  Sammy Fisher Jr
    A CLASSER
  • 3 Avril 1783 : Washington Irving

    3 avril 1783, Manhattan, New-York : naissance de Washington Irving, journaliste, nouvelliste romancier. Avocat par formation, il commença à écrire dans un... Lire la suite

    Par  Woland
    CULTURE, LIVRES
  • Décès du photographe américain Irving Penn

    Décès photographe américain Irving Penn

    Le photographe américain Irving Penn est décédé mercredi 7 octobre 2009 à son domicile de Manhattan, New York à l’âge de 92 ans. Portraitiste de génie au style... Lire la suite

    Par  Pixfan
    HIGH TECH, IMAGE & SON , PHOTO & VIDÉO
  • Irving Penn : le voleur de lumière

    Irving Penn voleur lumière

    « Photographier un gâteau peut être un art » Irving Penn C'est sûr, cette fois je ne travaillerai plus jamais avec lui. J'ai failli, il y a longtemps, mais c'es... Lire la suite

    Par  Lejoursanspub
    HUMOUR, INSOLITE
  • 26. Irving Rutherford

    Paris est redevenue comme avant. Je n'ai aucune explication à ça, mais je découvre avec bonheur ses boutiques réparées et ses voitures qui ont recommencé à... Lire la suite

    Par  Irving
    NOUVELLES, TALENTS
  • LAST NIGHT IN TWISTED RIVER, roman de John IRVING

    LAST NIGHT TWISTED RIVER, roman John IRVING

    Une critique de Claude de ce roman, pour l’instant non traduit : Commençons par un appel au Seuil, l’éditeur français de John Irving : il faut vite traduire ce... Lire la suite

    Par  Mpbernet
    VOYAGES

A propos de l’auteur


Christophefaurie 763 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine