Magazine Cinéma

L'affaire Farewell

Publié le 27 septembre 2009 par Olivier Walmacq

 Christian Carion dans L'Affaire Farewell (Affiche)

Genre: URSS VS Otan.

Durée: 1h45

Année: 2009.

L'histoire: Année 80. Un agent du KGB donne des informations cruciales sur son pays à un ingénieur français, en poste à Moscou. Ces informations vont aller jusqu'à Mitterand et Reagan...

La critique de Borat

En 2006, Christian Carion avait déjà montré qu'il pouvait dépoussiérer un fait divers oublié, avec Joyeux Noël. Malgré l'histoire, le film était ennuyeux et on se faisait vraiment chier.
Il revient avec L'affaire Farewell, autre film avec un fait divers oublié malgré le peu d'années entre les événements et ce film. Etonnant, d'autant plus que ça a remonté jusqu'en France et aux Etats Unis.

On fait alors connaissance avec les 2 protagonistes bien réels, soit l'informateur incarné par un Emir Kusturica, incroyable de justesse et très bon acteur, et l'ingénieur incarné par Guillaume Canet, continuant sur sa lancée et prouvant une énième fois que c'est une valeur sûre en France.
Ils deviennent très vite attachants, se trouvant dans un engrenage qui peut se resserrer à tout moment.

On retrouve aussi Niel Arrestup, acteur qu'on devrait vraiment voir beaucoup plus au cinéma, dans le rôle du directeur de la DST.
On verra aussi une bonne critique contre Reagan. Le bonhomme s'idéalisant toutes les 2 secondes en montrant des extraits de ses films à son conseiller!
Comparé à son précédent film, Carion instaure une tension et surtout le film est beaucoup plus prenant.

En resumé: une très bonne surprise traitant d'une affaire particulière.

Note:16/20

Plus d'infos sur ce film


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • "L'Affaire Farewell"

    "L'Affaire Farewell"

    A la fin des années 80 le système politique de gouvernance mis en place par l’ex-URSS a volé en éclats. Les pays qu’on appelait autrefois "satellites" ont... Lire la suite

    Par  Loulouti
    CINÉMA, CULTURE
  • L'Affaire Farewell - espionnage pédagogique

    L'Affaire Farewell espionnage pédagogique

    Avis aux habitués des "mercredis de l'Histoire" sur arte. Toutes activités cessantes, allez voir L'affaire Farewell. Si vous voulez de l'Histoire, de la bonne... Lire la suite

    Par  Timotheegerardin
    CINÉMA, CULTURE
  • L'affaire Farewell : Kusturica réchauffe la Guerre Froide

    L'affaire Farewell Kusturica réchauffe Guerre Froide

    Dimanche fût une journée cinéma français pour moi. Après les deux beaux films américains de la semaine, ne me restaient plus que deux films hexagonaux... Lire la suite

    Par  Tred
    CINÉMA, CULTURE
  • L'Affaire Farewell

    Ce film d'espionnage se veut différent dans la mesure où il raconte la naissance d'une amitié et cette partie du film et très convaincante et même émouvante... Lire la suite

    Par  Marymalo
    CINÉMA, CULTURE
  • L'affaire Farewell

    L'affaire Farewell

    Emir Kusturica acteur ne déplairait pas à Emir Kusturica réalisateur tant sa présence est forte devant la caméra dans un rôle que l’on croyait écrit pour lui... Lire la suite

    Par  Nico2312
    CINÉMA, CULTURE
  • L'AFFAIRE FAREWELL, film de Christian CARION

    L'AFFAIRE FAREWELL, film Christian CARION

    Synopsis : Moscou, au début des années 80, en pleine Guerre Froide. Sergueï Grigoriev, colonel du KGB déçu du régime de son pays, décide de faire tomber le... Lire la suite

    Par  Geybuss
    CINÉMA, CULTURE
  • Farewell ou comment la frustration agit

    Comment Vladimir Vetrov - alias Farewell - a livré aux services secrets français des milliers de documents ultrasecrets du KG B. Un vrai film d'espionnage qui... Lire la suite

    Par  Boisset
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines