Magazine

L’Algérie va consacrer plus de 40 millions d’euros par an pour développer les énergies renouvelables

Publié le 27 septembre 2009 par Adel Miliani

1370032-1810354

Pour préparer l’après pétrole, le gouvernement a décidé de créer un Fonds national des énergies renouvelables. Contenu dans le projet préliminaire de la loi de finances pour 2010, le projet a été déjà annoncé début septembre à l’issue de l’audition du ministre de l’Energie et des mines Chakib Khelil par le président Abdelaziz Bouteflika. Le Fonds sera alimenté par 0,5% de la fiscalité pétrolière, soit 4 milliards de dinars par an (40 millions d’euros) et les subventions de l’Etat.

L’Algérie ambitionne de développer les énergies renouvelables notamment le solaire pour préparer la fin des énergies fossiles prévues à l’horizon 2050, selon plusieurs estimations d’experts. Des projets de production d’électricité à partir du solaire sont projetés alors qu’une centrale hybride (gaz-solaire) d’une capacité de 150 mégawatts est en construction à Hassi Rmel dans le Sahara. A moyen terme, l’Algérie compte produire 300 mégawatts d’électricité en utilisant des énergies renouvelables, selon les prévisions officielles. Le Fonds servira aussi à développer une véritable industrie liée aux énergies renouvelables.

Par  ali idir / TSA

Facebook

Posted in Adel Life, Algérie, économie Tagged: 40 millions d'euros, développer, Fonds national des énergies renouvelables, l'Algérie, l'après pétrole, l'Etat, les énergies renouvelables

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Adel Miliani 213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte