Magazine

Vive à mort

Publié le 27 septembre 2009 par Ladyblogue

Vive à mort


Ciel bleu.
Grand soleil.
Il fait super chaud, toute la famille est en maillot, les pieds dans le sable doux comme de la farine.
La plage est presque déserte, les touristes sont retournés chez eux.
On fait des pâtes, on saute dans les vagues, on ramasse des bernard l'ermitte, on rigole, on fait la course... Princesse et Petite Fée sont aux anges.
Moi aussi.
J'aime ce spectacle.
Leurs pieds nus, leurs jambes pailletés de quartz, leurs maillots de bain colorés, leurs lunettes de soleil et leurs rires... leurs rires...
Enivrant.
Et puis soudain, c'est le cri. J'entends Princesse crier. Fort. Pas normal. Mal au pied qu'elle dit. On regarde. Une vive ? J'sais pas, j'ai jamais vu une piqûre de vive.
Les pleurs s'amplifient.
Je la porte dans mes bras jusqu'à la "serviette-housse de couette". C'est décidé, on s'en va, direction l'hosto. Y'a un truc pas normal.
Elle pleure de plus en plus.
Sur la route, à deux minutes de la plage, on voit une pharmacie. Putain ! le bol, elle est ouverte, c'est la pharmacie de garde.
Diagnostic : une vive. Faut soigner tout de suite. Même si on n'habite qu'à 15 min de là, ça sera trop tard pour "bien" soigner et surtout faut soulager la douleur.
Pied dans l'eau chaude, très chaude. "Y'a que ça à faire" dit la pharmacienne. "C'est comme ça que le venin sort, sous l'effet de la chaleur."
Princesse est rouge, le nez coulant, la jambe et le corps tremblants. Je la serre dans mes bras, tente de la calmer, lui parle de tout et de rien, lui chantonne des chansons.
La chaleur fait son effet au bout de 20 minutes.
Tout le monde est soulagé.
J'aime pas les vives.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ladyblogue 1538 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte