Magazine Cinéma

Mission

Publié le 28 septembre 2009 par Olivier Walmacq

18747680

Genre : Drame historique

Année : 1986

Durée : 135min

L'histoire : 1740, Amérique du Sud. Le continent est sous la domination portugaise et espagnole. Un moine jésuite, frère Gabriel, dirige, avec d'autres jésuites, une mission chrétienne en pleine jungle, San Marcos. Ils tentent et réussissent, souvent, de convertir les indiens Guaranis au catholicisme. La mission va accueillir en son sein Mendoza, un esclavagiste ayant accidentellement tué son frère pour une querelle d'amoureux. Mendoza va faire pénitence dans la mission, et va découvrir Dieu...

La critique de ClashDoherty :

Deux ans après son magnifique La Déchirure, Roland Joffé remporte la Palme d'Or à Cannes avec le non moins magnifique (et meme encore plus beau) Mission. Que dire de ce film ?
Envoutant, grandiose tant au niveau de l'interprétation que de la réalisation, de la musique (signée du grand Ennio Morricone) que des images, Mission est un chef d'oeuvre absolu du cinéma, un film qui vous marque à vie. Le film date de 1985, mais a obtenu la Palme en 1986.

Dans ce film, deux grands acteurs, qui tiennent ici un de leurs plus grands roles, Robert De Niro et Jeremy Irons.
Si Robert De Niro était déjà, à l'époque, une valeur sure du cinéma, Jeremy Irons, lui, n'était pas encore aussi connu que maintenant.
Le film repose en très grande partie sur leurs épaules. A noter, dans un role moins important, Liam Neeson, lui aussi nettement moins connu à l'époque que maintenant.

Puissant et splendide, Mission est le plus grand film de Roland Joffé, et meme son dernier bon film (la suite étant vraiment médiocre, comme La Cité De La Joie ou Vatel, ou même, ratée, comme Captivity).
De Niro et Irons sont tout simplement prodigieux, la musique est belle à en pleurer, de meme que les images. La scène d'ouverture (les chutes d'eau, la mort d'un pretre, qui tombe, sur sa croix, dans le précipice) est une des plus belles que j'ai vues.

Peu de Palmes d'Or sont réellement méritées. Parmi les films qui, vraiment, ont mérité la récompense suprème, citons Apocalypse Now, Le Tambour (qui l'ont eu la meme année, ex-aecquo), Kagemusha, Pulp Fiction et Taxi Driver.
Et Mission. Ce film est littéralement envoutant, beau à pleurer, avec une fin qui, justement, vous fera vraiment pleurer tant elle est belle, émouvante, forte... et triste. Un film à voir absolument.

Note : 20/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines