Magazine Conso

Google, le Seuil est pas franchi

Par Hervé Bienvault

Le Seuil (groupe La Martinière) était à la barre contre Google jeudi dernier au Tribunal de Grande Instance de Paris. 15 millions de dommages et intérêts et 100.000 euros par jour par infraction constatée, c'est ce qu'ils demandent. Le catalogue du Seuil risque de rapporter plus que depuis sa création! Choc des législations et chocs des cultures, c'est bien sur ces territoires qu'il va falloir s'entendre. "Alexandra Neri, avocate de Google, a contesté la compétence de la justice française au motif que la numérisation des livres, selon elle, a lieu aux Etats-Unis. Elle a ajouté que "ce que fait Google est absolument légal. Nous n'avons jamais nié que les Editions du Seuil détiennent les droits sur les oeuvres papier, mais elles n'ont jamais prouvé qu'elles avaient les droits sur les versions numériques de ces oeuvres." Cela va être très chaud... (via LeMonde). Lire aussi Affordance car Bruno Racine, président de la BNF est entré dans le débat.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hervé Bienvault 269 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte