Magazine Bd

Canoë Bay - Tiburce Oger

Par La_liseuse

Canoë Bay - Tiburce Oger Editions Daniel Maghen - One-shot - Mars 2009 - 104 pages
Présentation de l'éditeur
:
Jack, un jeune orphelin acadien, se retrouve enrôlé de force par la marine marchande britannique. Il est, parmi des milliers, une victime du « Grand dérangement », épisode douloureux de l’histoire américaine, au cours duquel les anglais déportèrent les habitants de l’Acadie vers leurs colonies de la côte Atlantique. Canoë Bay retrace l’histoire de cet enfant soumis aux terribles conditions de la vie sur le « Virginia », dont l’équipage, composé d’anciens bagnards emmenés par le bien nommé « Lucky Roberts », se mutine bientôt. Devenus pirates, Jack et les siens devront apprendre à se méfier des Anglais, des Français, et de quelques « faux » frères de la côte...

Une nouvelle fois, l’éditeur Daniel Maghen propose un album grand format, au graphisme  ambitieux. Mais d’abord, place à l’histoire qui s’ancre en plein XVIIIème siècle. Anglais et Français  s’affrontent sur le continent Nord-Américain. Au milieu de ces luttes incessantes, Jack, un orphelin de 10 ans est l’une des victimes du Grand Dérangement. Contraint et forcé, il sera mousse dans la marine marchande avant de vivre la grande aventure de la piraterie.

  

Canoë Bay - Tiburce Oger

Dans l’esprit des grands romans d’aventures de Robert Louis Stevenson - L’île au trésor - et de Fenimore Cooper - Le dernier des Mohicans -, Canöe Bay est un véritable gisement de références historiques et littéraires. Le personnage de Long John Silver (L’île au trésor) aurait inspiré Tiburce Oger pour créer son John Place. Les deux célèbres pirates et amants Jack Rackham et Anne Bonny pourraient bien être les parents du petit Jack. Bien que le scénario reste somme toute classique, que les protagonistes manquent quelque peu de relief, la chasse au trésor et les multiples péripéties qui l’accompagnent donnent du rythme à l’ensemble.

 
Atout majeur, l’histoire est sublimée par un graphisme foisonnant de vie, de couleurs et de détails. Patrick Prugne utilise ici la couleur directe. A grande touche d’aquarelle, il en ressort des décors exceptionnels : La haute mer et ses dangers, les ports grouillant de vie, les îles exotiques, les immenses forêts et lacs changeant au rythme des saisons. De plus, un très beau cahier graphique est ajouté en fin d’album pour mieux apprécier les longues recherches qu’a nécessité Canoë Bay. Enfin, pour chaque album vendu, 0,40 € seront reversés à Action Contre la Faim. Des envies d’évasion ? à tribord toute

Canoë Bay - Tiburce Oger


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


La_liseuse 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines