Magazine

[Saturday Night Fever]

Publié le 28 septembre 2009 par Jessie74

28.9.09

C’est dimanche que j’aurais du prendre la plume virtuelle mais j’ai passé mon dimanche dans la quatrième dimension, épuisée par la soirée de la vieille et maintenue en éveil par des nerfs à vif. Mais je m’étais promis d’écrire, j’étais tellement inspirée. Comme pour tout il y a des choses qui se vive sur le moment, à trop attendre l’engouement deviens tarissable, il en est de même pour l’écriture, mais je profite de ce zeste d’inspiration en essayant de capturer aujourd’hui tout ce que je voulais dire hier mais j'en resterais à la narration de mon Saturday hot fever ! J’ai décidé de sortir après 4 heures de wedding shoot dans les pattes, je dois bien l’avouer c’est beaucoup plus fatiguant que je ne le pensais ! Mais sans conteste j’ai fait là un très bon mariage et la lumière était parfaite, proud, proud Jessie keep on burning ! Donc je sors, et je dois bien l’avouer mon envie n’est pas à son comble ! What ? Et bien, oui force est de constaté que sortir ne me procure plus cette insatiable besoin, à choisir je préfère de plus en plus jouer les ménagères de plus de 25 ans ! Une forme de maturité ? Bref, je sors, malgré mon manque de motivation, parce que je veux voir Elo & C*, parce que voir les costumes trois pièces au mariage s’envoyer des coupettes de champagne et des p’tits fours made in Picard à volonté m’a ouvert le gosier… direction St-jorioz donc, bonne petite soirée, revival sur le boulot, et deux Morijto plus tard nous décidons d’aller en ville, et là c’est le drame ! Trouver un bar sympa, pas trop gay sur les bords, pas trop pmu, où on n’est pas obligé de rester debout, moi, je ne connais pas… finalement nous atterrissons à l’anciennement P5 ou le mètre de Tequila paf nous attend ! 3 Mètres plus tard, 15 € en moins et quelques coups de fil à NiTo, nous atterrissons dans son antre, avant d’aller voir maman. Sarah est là avec une amie polonnaise/anglaise, et je me rends définitivement compte qu’il ne reste rien de mon navrant anglais scolaire, nothing ! Mais je suis allé voir le site web de cette passionnée de photographies « Nikkoniste » et je suis agréablement surprise…HERE Une danse au chapeau et un verre de rosé plus tard, nous somme au VL ! En 20 minutes nous nous enquillons une bouteille de vodka mal assis dans le passage, je crame 20 €, et la fatigue commence à montée… on ressort de là, Elo ne tiens plus debout, je ne suis guère mieux ! Au revoir à nos acolytes qui vont surement finir leur nuit au Happy et direction les voitures… Sur le chemin Elo mendie finalement une boite de nuit, il est trois heures du matin. Direction le bull, fermé pour travaux, nous rebroussons chemin jusqu’au garage, où nous nous faisons refoulé (au passage la femme du patron est très mal polit) !! Nous rentrerons finalement chacun chez nous. Je suis prudente sur la route… se soir je dormirais à 4h00 dans le salon, après avoir fait un petit déjeuner au bacon et habillé de mon apparat du samedi soir. Je finirais réveillé 3 heures plus tard par notre hamster nain qui fait sa gym fite avec sa roulette, pour aller me recoucher dans les bras de S* qui me murmure un je t’aime dans mon oreille…
Subitement, je n’ai plus envie de dormir, Kéké nous rejoindra dans le lit trente minutes plus tard, notre dimanche commence, plein d’amour et de tendresse…
gardons le meilleur !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jessie74 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte