Magazine

Cot, cot…

Publié le 28 septembre 2009 par Lawrence Desrosiers

Est-ce à cause du mauvais temps qui domine le paysage, mais présentement, je ponds effrénément sur ce blogue, comme une grosse poulette dodue. Le cul confortablement installé sur mon nid, bien à l’abri des intempéries, je ponds. Des œufs durs, au miroir, à la coque, brouillés, tournés, je ponds.

On ne peut passer tout son temps en dehors du poulailler, à picorer ici et là. Il faut parfois reposer ses ergots et garder sa crête au sec.

Pour vous, j’aimerais pondre un œuf de Colomb. Têteux n’est-ce-pas?

Œuf de Colomb : L'expression « œuf de Colomb », utilisée pour qualifier une idée simple mais ingénieuse, provient d'une anecdote. Lors d'un repas en présence du navigateur Christophe Colomb, un invité aurait voulu minimiser l'importance de la découverte du Nouveau Monde en disant : « Il suffisait d'y penser ». Pour répondre à cette provocation, l'explorateur proposa un défi à ses convives. Il leur demanda de faire tenir debout un œuf dur dans sa coquille. Personne ne réussit, sauf Christophe Colomb, qui écrasa simplement l'extrémité de l'œuf. Il s'écria alors : « Il suffisait d'y penser ! » Wikipedia

Lo x


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 1963 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte