Magazine Politique

Philippe de Villiers et la voie de Berlusconi

Publié le 28 septembre 2009 par Exprimeo
Philippe de Villiers peine à trouver sa place dans la majorité présidentielle. Le sentiment le plus répandu actuellement concernant les élections régionales est probablement le suivant : 1) Le PS part aux régionales 2010 avec un actif tellement élevé qu'il ne peut qu'enregistrer des défaites donc une défaite globale par comparaison entre 2004 et 2010, 2) Ce d'autant plus que les rapports de forces sont très favorables à la majorité présidentielle qui est en ordre de bataille alors que le PS est très divisé donc affaibli, 3) Le scrutin des Européennes en Juin 2009 a d'ailleurs attesté d'un nouveau rapport de forces politiques très favorable à l'UMP établissant même que l'inconnue ne pourrait être pas tant la victoire probable de l'UMP que l'affirmation des Verts face (voire devant ?) le PS. Seulement, les retours du terrain sont très éloignés de ce sentiment. Depuis juin 2009, 9 élections municipales ont été organisées. Le PS a perdu une ville et en a gagné 3 à la droite. Sur les cantonales, le PS a gagné 4 sièges à la droite sans que le PS ne perde un siège. Certes ces élections interviennent souvent dans des contextes très particuliers liés notamment aux conditions d'annulation des scrutins initiaux. Mais il y a là des enseignements importants. Ces élections apportent deux autres leçons : - Les Verts flirtent davantage avec le seuil des 10 % qu'avec celui des 20 % comme aux Européennes, - l'UMP n'a pas de réserve pour le second tour. Elle "écrase" le 1er tour en avoisinant les 40 % mais le passage vers les 50 % est très difficile. Ce sont là des réalités qui vont impacter fortement les scutins prochains montrant que le paysage politique local est loin des scores des Européennes de juin 2009. Philippe de Villiers ajoute à cette confusion. Il devient même un exemple de la dissolution dans un camp politique qui cherche à trop couvrir un large spectre de la politique. Philippe de Villiers avait vocation à incarner la droite des "bons mots" qui n'hésite pas à se mettre les rieurs populaires de son côté façon Berlusconi. Au sein de l'UMP, ce créneau n'est plus possible car il serait trop "politiquement incorrect" en France et compromettrait son appartenance à l'UMP. La sagesse du discours est peut-être éloignée de la sagesse politique à court terme. Un espace s'est libéré. Reste à savoir qui va désormais l'occuper. La nouvelle publication d'Expriméo (29 € TTC) : comment sauver l'opinion face à 20 techniques de manipulations ? Le combat entre l'opinion et les faiseurs d'opinion devient désormais très inégal avec l'émergence de nouvelles techniques (push polling, oppo research ...). Si vous voulez mieux connaître le contenu de ces techniques avec des exemples pratiques, vous pouvez commander notre dernière publication. Il suffit de cliquer sur le lien suivant : commandeguidepratique Ce guide est l'outil de défense du citoyen averti et du candidat informé. Pour toute commande avant le 05 octobre 2009, vous bénéficiez du prix de lancement (29 € TTC) accompagné de 2 autres guides pratiques sur des domaines complémentaires et ce à titre gracieux. Les commandes peuvent être effectuées en ligne par carte bancaire et avec le paiement sécurisé Paypal. Avec plus de 193 millions de comptes dans le monde dont plus de 8 millions en France, PayPal est leader mondial des solutions de paiement en ligne. Ces modalités de paiements vous assurent donc une sécurisation absolue. Open publication - Free publishing - More elections.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines