Magazine Autres musiques

Tyondai Braxton - Central Market

Publié le 28 septembre 2009 par Pekingo

[Tourne Disque] : Tyondai Braxton - Central Market

Label : Warp Records
Sortie : 14 Septembre 2009
5/5
Pour son deuxième album solo en 7 ans, le multi-instrumentiste Tyondai Braxton (fils du jazzman culte Anthony Braxton, et membre du groupe de math rock Battles) s’accompagne de l’ensemble orchestral Worldless Music Orchestra pour élaborer ses idées qu’on croirait sans limites.

Sur Central Market, il met à exécution ses études dans le domaine de la composition de musique classique, qu’il nourrit de sa science des boucles électroniques. Le projet est ambitieux, moderne, et aurait pu être réservé aux musicologues les plus assidus. Au contraire, Tyondai Braxton a su lier avec une grande maîtrise la richesse de la musique symphonique et orchestrale (de Maurice Ravel à Stravinsky) à une inventivité délirante et fun évoquant la facette la plus cartoon de Battles. Il a eu l’idée géniale d’ajouter au sérieux de la musique savante une instrumentation inhabituelle avec l’aide de guitares, claviers, boucles électroniques, kazoos et sifflements.

Toute la première partie ébouriffante de Central Market nous emmène dans une fantaisie orchestrale ludique et menée sans temps morts, dont la finesse d’écriture impressionne. Avec toute cette profusion d’idées structurées, Tyondai Braxton s’épanouit ici totalement en tant que compositeur.

La deuxième partie vient ajouter un registre plus sombre à l’album. J.City, le morceau le plus connecté au monde réel, déploie une soul futuriste et urbaine sur des riffs de guitares hypnotiques dignes de Glenn Branca, et Dead Strings clôt l’album d’une apocalypse de bruits survolés par des cordes inquiétantes.

La première partie lumineuse couplée avec l’obscurité de la deuxième en fait un disque total. Mais surtout Tyondai Braxton n’oublie pas tout au long du disque d’user de sa voix, toujours de manière unique, avec des intonations goofy, groovy et jouissives.

François.
http://www.myspace.com/tyondaibraxtonEn extrait audio, la pièce centrale de l'album, Platinum Rows:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pekingo 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte