Magazine Internet

Les LBS (location-based service) comme révolution des médias sociaux et de la consommation

Publié le 29 septembre 2009 par Lilzeon

Les LBS (location-based service) comme révolution des médias sociaux et de la consommation
source: Mademoizelle.com

Citoyens !

Twitter va bientôt introduire un service présentant l’endroit depuis lequel l’utilisateur a tweeté son message. Des sites comme Aka-Aki sont déjà en passe de métamorphoser les rencontres humaines, introduisant une nouvelle dimension sociale quand l’utilisateur se promène. Un exemple d’application :

Les LBS (location-based service) comme révolution des médias sociaux et de la consommation

Un aspect marketing évident apparait dès-lors : le ciblage au bon moment du consommateur, une vraie révolution en termes de planning et de service délivré; ici on n’a plus à imaginer Marco et Marcia se déplacer lors d’une journée type, on n’a plus qu’à … les suivre via leurs téléphones portables. Cependant le ciblage ne signifie toujours pas un passage absolu à l’acte de consommation – et c’est tant mieux :

Location is not everything, » says Linner. « If you’re hanging out near Times Square, it doesn’t mean you want to eat there. But if we know that you like Spanish food, then we could suggest a place that’s on your route. The real value lies in providing better suggestions. » Some consumers will need incentives, such as free or subsidized phones or calling plans, in exchange for the intrusion of ads and other marketing messages.

Surtout, les LBS nous poussent à considérer que les médias sociaux sont de moins en moins des médias « internet » mais de plus en plus reliés à l’usage réel. A terme, certains influenceurs digitaux ne produiront non pas un blog, ou ne seront pas sur Twitter : ils seront influenceurs du fait de leur parcours social en journée.

On peut entrer dans le marketing fiction et dresser une première liste d’influenceurs atypiques qui pourraient prendre le lead d’ici quelques années :

  • le producteur de café au fin fond du Nicaragua qui serait relié à Starbucks et qui nous ferait vivre en direct sa journée
  • un serveur accrédité à travailler à l’Elysée qui nous ferait vivre « sa » rubrique people

En clair, si autrefois on clamait :

« je suis sûr qu’à un instant donné quelqu’un sur le web a déjà parlé de telle ou telle problématique – et je peux le trouver »

Demain on dira :

« je suis sûr qu’à un instant donné quelque part das le monde quelqu’un vit dans telle ou telle problématique – et je peux le suivre »

Les enjeux de liberté individuelle et de « privacy » sont aussi au coeur du sujet. En considérant cette liberté comme une forme de deal entre ce que nous apporte cette technologie, la proposition de valeur pour l’insumer, et ce qu’elle nous prend, on risque d’ailleurs de voir apparaitre des zones « LBS-free ». Un nouveau marché existera : le monde libre. Flippant non ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lilzeon 1483 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine