Magazine Poésie

Si la vie te résiste

Par Guimond

Si au hasard peu probable

De tes déplacements

Tu dégottes quelque chose

Que je peux encore mesurer

Avec les limites de ma prose

Laisse un message urgent

Sur mon portable

Je me repentirai

Si au bord de la route

Tu rencontres une âme

Flambant de tous ses feux

Souriant à dents déployées

Envoie-moi un courriel

Je me repentirai

Si sous une roche

Tu trouves un papillon

Dans le sursis d’une larve

Je me repentirai

Si dans des ordures

Tu votes pour un loser

Dans la science inexacte

De ta démocratie

Je me repentirai

Si dans le bac à recyclage

Tu aperçois les ténèbres

De ceux qui contrôlent

Si sous ton soulier

Tu décolles quelque chose

Qui ressemble encore à de l’amour

Laisse un mot et quelques virgules

Sur ma boite à déceptions

J’en serais tout retourné

Je me repentirai

Je ne crois plus au monde

Depuis que j’ai trouvé mon âme

Ni en mère ni en père

Je ne crois plus au monde

Et maintenant que les enfants

Sont grands et désenfranchis

J’espère de tout cœur

Que ce sera une bombe

À retardement neuronal

Qui règlera leur compte

Aux épidémistes vaccinaires

Qui nous les ont patentés

Afin qu’aucune maladie

Ne leur résiste.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guimond 480 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines