Magazine

Speak in Tongues

Publié le 29 septembre 2009 par Bobby @MissBobbyD

Je me suis rendu compte d’un truc. Bientôt, je vais voir mon groupe préféré en concert, je vous ai publié quelques vidéos mais je ne vous ai même pas parlé de leur dernier album. Non, mais quelle honte franchement ! Je vous jure !

Pour ceux qui ont raté quelques wagons, je veux parler bien sûr de Battle for the Sun de Placebo, qui est sorti en juin (oui, je suis un peu en retard et alors ?) et que j’écoute depuis 4 mois.

Je vais essayer d’être objective, comme à mon habitude, même si je fais état de mon groupe favori. Il faut savoir que Placebo, durant ces trois ans d’absence, a failli disparaitre de nos lecteurs mp3. Dur. Pourquoi ? Eh bien drogues, alcool et très mauvaise entente avec Steve Hewitt, l’ancien batteur. Heureusement, Brian (Molko) et Stef (an Olsdal) ont fini par réagir ! Ouf ! Drogue et alcool bannis, et Steve aussi ! Il y a un an, ils se mettaient donc en quête d’un nouveau batteur et ils l’ont trouvé en la personne de Steve (encore un) Forrest : jeune blondinet de 23 ans, californien, sortant d’un groupe de rock peu connu américain. C’est ce qu’il s’appelle changer du tout au tout ! Ce petit batteur à la particularité d’avoir le torse et les bras entièrement tatoués, il semble très généreux avec son nouveau public et apprécie sa nouvelle notoriété comme si chaque seconde comptait. En tout cas, à en juger sur les vidéos, la tête blonde se donne à fond et ça fait plaisir.

Speak in Tongues

C’est alors que Placebo renait de ses cendres et merci ! Non vraiment, j’insiste ! Mon Dieu, mais quel album ! Beaucoup plus jovial (mais pas trop, faut pas déconner non plus, c’est Placebo) que le très sombre Meds, d’excellentes mélodies, de très belles paroles, pour un résultat à vous donner la peau de poulet ! Plusieurs de leurs chansons regroupent cette gaieté et cette mélancolie, du coup, vous ne savez pas trop sur quel pied danser : vous avez envie de sourire et de danser et puis, d’un coup, elles vous font monter la larme à l’œil. Non, mais OH ! C’est quoi ce bordel ? Oui je suis mal polie, mais ce n’est pas sympa de jouer avec nos émotions messieurs ! Cet album est certainement l’un des meilleurs pour ne pas dire LE meilleur. Il n’y a que deux chansons que je n’aime pas : Kitty Litter et Happy you’re Gone, c’est un vrai miracle pour moi seulement deux !

Il faut impérativement vous le procurer (par des moyens légaux… oui je suis rabat-joie) !

Pour finir, je n’aurais qu’une chose à dire : vivement le 24 octobre (en espérant que j’arrive à faire passer mon appareil photo, car apparemment, c’est interdit au Zénith) !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bobby 12414 partages Voir son blog

Dossier Paperblog