Magazine Culture

Réclamation SDTC [6612]

Publié le 29 septembre 2009 par Menear
J'imagine que la fenêtre est la même que la mienne, quelques semaines plus tôt, ouverte sur écran et logiciel embarqué d'un autre âge. Les onglets du haut sont anglais sans doute et le titre dit Réclamation SDTC suivi d'un numéro de dossier attribué arbitrairement par la technique. J'imagine que la personne issue du service comptabilité qui remplit ce dossier dont nous parlons tant est un visage semblable au mien, qui cherche à trouver les mots sans les avoir, à brasser de l'air en feignant le concret, à donner des délais tout en dégageant d'autres points de fuite. Si j'en crois l'expérience de mes quelques mois passés là-bas, la face ouverte de ce fameux dossier censé être le mien doit ressembler à quelque chose comme ça. Au-delà, les conversations des ombres argumentant qu'on « manque de cash » et qu'on « n'est pas à un mois prêt ».
28/08/09 : Fin de contrat du salarié. Restent X jours de congés non pris et dernier mois de salaire.
04/09/09 : Appel ex-salarié pour informations sur le versement du dernier mois de salaire : virements en retard de la comptabilité pour tous les salariés, virement prévu le 07/09.
08/09/09 : Appel ex-salarié suite non versement du dernier mois de salaire. Finalement versement groupé avec solde de tout compte prévu sous peu.
11/09/09 : Relance par mail.
16/09/09 : Relance par mail.
18/09/09 : Message téléphonique et relance par mail. Mise en copie du responsable d'enseigne et directeur financier.
25/09/09 : Relance par téléphone plus énervée, « somme importante », « nécessité de », etc. Ok pour versement du total dès fin du mois, maximum début octobre. Degré de d'importance du dossier modifié de « Bas » à « Normal ».

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Menear 147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine