Magazine Bd & dessins

Suicides à France-Télécom : le dilemne du dessinateur !

Publié le 29 septembre 2009 par Lababole

La Babole - Les suicides à France-Télécom posent problème aux dessinateurs

-

(Source : Scoop Europe 1 - Emmanuel Renard)

Fenêtres fermées, terrasses ou passerelles suspendues inaccessibles : France Télécom va ouvrir, dans le courant de l’année, plus de 32.000 mètres carrés de bureaux, en Seine-Saint-Denis, dans lesquels un maximum d’aménagements ont été récemment effectués pour limiter les possibles suicides, selon des informations obtenues par Europe 1.

L’immeuble en question, baptisé “Balthazar”, se situe à Saint-Denis, à deux pas du Stade de France, place des droits de l’homme, dans le quartier d’affaires de la ville. Il fait encore l’objet de visites de la part de la direction du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l’entreprise.

Sylvie Robin, une employée de France Télécom membre du CHSCT de l’entreprise, et qui a participé aux visites de chantier à ce titre, affirme que la vague de suicides qui touche actuellement l’entreprise a entraîné un certain nombre d’aménagements récents : “Nous avons parlé de rehausser le niveau des rambardes […] pour éviter que des employés ne puissent basculer. Les terrasses ne sont pas accessibles pour les employés, et les fenêtres, on ne devrait pas pouvoir les ouvrir.”

Selon elle, certains aménagements ont été proposés par le CHSCT de l’entreprise, puis validés par la direction :

La vague de suicides, “c’est quelque chose qui interpelle tout le monde, donc on essaye de faire le plus sécuritaire possible”, affirme encore la salariée du groupe.

Un rapport d’expertise interne de France Télécom, daté du 24 août 2009, tirait la sonnette d’alarme. “Le nouveau site ne prend pas en compte la forte demande psychologique qu’exigent les fonctions des salariés”, affirmait le rapport.

Les futurs occupants du site, eux, pestent : “On a l’impression de se faire berner”, lâche ainsi une salariée de France Télécom, interrogée mardi par Europe 1. “Passer à un open-space unique ne nous paraît pas être des conditions de travail optimum” :

Le bâtiment a été imaginé par l’architecte américain Richard Meier. Enfin, selon des informations publiées par Les Echos en avril 2009, les promoteurs sont Dixence-Sogelym Steiner, et les investisseurs GCI et MGPA (Macquarie).

Interview par Emmanuel Renard - Europe 1

(Lire l’article original)

-


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lababole 10154 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog