Magazine Société

Ces migrants qui sentent le cochon grillé après s'être mutilés les doigts

Publié le 29 septembre 2009 par Oldchaps

Des journalistes de l'émission humoristique "action discrète" de Canal+ ont été interpellé à Calais.  Ils s'étaient fait passer pour des policiers ainsi que des migrants avant d'être coffrés par la maréchaussée. Le préfet de Calais a déjà déposé plainte tandis que le ministère "se réserve la possibilité de donner toute suite utile à cette affaire".

Des journalistes, en train de faire leur boulot, ont donc été placés en garde à vue. Cela m'aurait fait largement sourire voilà quelques années, cela ne me fait plus beaucoup rire aujourd'hui. Des chroniqueur du dimanche au gnouf, c'est pourtant relativement paillard..un peu trop pour certains visiblement!

Eric Besson, notre ministre de l'ouverture béante a déclaré illico: "Je tiens à dénoncer cette mise en scène inacceptable, reposant sur la falsification de documents officiels, sur une caricature mensongère et insultante du travail des services de police et de gendarmerie, et sur la diffusion d'une image dégradante et humiliante de ressortissants étrangers en situation irrégulière, qui sont les victimes des filières de l'immigration clandestine, et qui méritent notre respect".

Ces malheureux journalistes ont donc touché au point névralgique de "l'immigration choisie" en appuyant sur sa contrepartie: celle "non-choisie". Et visiblement quand on appuie sur ce ressort là, celui-ci se détend d'un seul coup. A trop vouloir gagner son pain sur cette thématique là , celle-là même qui qui l'a fait naître politiquement, Eric Besson en deviendrait presque chatouilleux.

Silence, on souffre corps et âme

C'est en lisant cet article du monde que la lecture de ce billet-ci m'a semblé encore plus insupportable. Nous apprenons donc de source officielle qu'un tiers des "migrants" de Calais se sont mutilés les doigts afin de ne pas être fichés.

  • « Tous les gens qui travaillent là-bas le savent depuis des années : ça se pratique depuis fort longtemps, et pas seulement à Calais… [Les migrants] veulent pouvoir demander l’asile dans le pays de leur choix, mais, à cause des accords de Dublin, leur but est d’être “vierges” aux frontières. Et donc, certains se coupent ou se brûlent les doigts avant même d’arriver dans l’espace Schengen, car ceux qui sont déjà fichés n’obtiendront pas l’asile. »

  • Lily Boillet, militante à Norrent-Fontes (un village du Pas de Calais) parle de « mutilations », décrit l’odeur de « cochon grillé » dégagée par les doigts brûlés et évoque le fait qu’avec Dublin, « les exilés ont vu leur corps se transformer en un élément qui joue en leur défaveur »

Je ne connais ces migrants, ni d'Adam ni d'Eve, mais ce que je sais c'est que pour en arriver à de telles extrémités: ils doivent avoir de bonnes raisons pour faire cela. Et en Cela, la politique Française en particulier ainsi que la politique Européenne d'immigration est inacceptable. Il n'est pas question d'être angélique pour autant, comme ma position peut prêter à penser, c'est juste une question d'humanité envers son prochain. Ces gars-là, qui ne veulent d'ailleurs pas devenir français, devraient avoir le droit de résider en France et en Europe.

L'Europe file un mauvais coton en oubliant son histoire récente - Pourtant ces quelques images et Vidéos nous replacent dans notre jus...du siècle dernier.


MAINS BRULEES
PONCAGE DOIGTS
Ces migrants qui sentent le cochon grillé après s'être mutilés les doigts

Photo de Graeme Robertson à Calais

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oldchaps 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine