Magazine France

La France, sauvée par un Kamikaze

Publié le 30 septembre 2009 par Careagit
Cela ne fait pas beaucoup d’années que je suis intéressé à la chose politique mais j’en ai d’ores et déjà acquis la certitude, la France se sortira du cycle dans lequel elle est empêtrée que par l’intervention quasi divine d’un kamikaze. Un kamikaze de ce type, je n’en connais pas en France puisque c’est un kamikaze politique dont il s’agit. Une race très rare (a-t-elle seulement existée ?) dont l’objectif premier n’est pas le gain d’élections (et donc le brossage constant de l’électorat) mais le travail au service d’un pays pour ses concitoyens d’aujourd’hui, et de demain.
Le ministre Woerth présente aujourd’hui son torchon. Car c’est d’un torchon dont il s’agit. 140 Milliards d’Euros de déficit, 8,2% du PIB. Sciemment, nous savons que nous allons dans le mur en 2010, et Woerth accélère. A l’école ou en entreprise, il vous a peut-être été parfois demandé de chiffrer vos projets. Avez-vous seulement osé présenter des prévisions déficitaires ? Pour notre pays, c’est chose courante, a la longue, on oublie même ce qu’était l’équilibre budgétaire.
Ce budget, pour être justement mesuré, doit être éclairé à la lumière d’une crise financière puis économique d’ampleur inégalée. Certes, c’est incontestable, les recettes fiscales et le moteur « croissance » sont lourdement handicapés et ne peuvent, dans cette situation, éponger une partie de la (très) lourde ardoise sociale que nous devons payer chaque année.
Il n’empêche. Nicolas Sarkozy est arrivé au pouvoir en 2007 dans un contexte économique fondamentalement différend de celui d’aujourd’hui. Sa politique économique, elle, n’a pas bougé d’un iota. C’est le principe « Hibernatus » où comment figer dans la glace une politique économique qui devrait, au contraire, se montrer flexible en fonction de la conjoncture. Alors qu’à nos côtés les Allemands inscrivent le principe d’équilibre budgétaire dans leur constitution et portent au pouvoir des libéraux, la France elle, sifflotant sur les rives des marchés financiers, continue à façonner son beau boulet qu’elle traînera ensuite, lorsque l’activité sera repartie.
Au niveau européen, cette divergence pourrait nous causer bien plus de tord que prévu. Comment allons-nous bien pouvoir repasser notre belle robe de mariée « Maastricht » ? (3% de PIB de déficit, 60% de PIB en dette) Comment fonctionnera l’Europe avec une Allemagne bon élève et une France cancre parmi les cancres ? Adios le bel amour Angela – Nicolas pour sûr.
Oui, il devient urgent de planifier une politique de rigueur pour assainir nos comptes publics avant la reprise. Oui, il faut tailler les dépenses bien plus profondément qu’aujourd’hui. Le non remplacement d’un poste sur deux dans la fonction publique doit voler en éclat au profit d’économies plus importantes, quitte à être moins symbolique. L’Etat doit engager un retrait progressif de dossiers ciblés et cesser sans délais la distribution tous azimuts. De l’autre côté de la balance, les rentrées fiscales doivent être plus importantes. Seule marge de manœuvre restant et disposant d’un retour de 3 ans sur le bouclier fiscal, peut être serait-il temps de réévaluer son efficacité et de modifier le niveau fixe des « 50% du revenu » en niveau flottant. Politiquement destructeur (la gauche n’aura plus rien à dire puisque toutes les critiques convergent sur ce point), le principe, TEMPORAIRE, pourrait fournir la béquille attendue.
Ne nous y trompons pas, la pâle copie budgétaire rendue par le gouvernement Fillon (Sarkozy) depuis 2007 tient avant tout à son incapacité à endosser les lignes directrices de politiques économiques de droite, préférant se vautrer (classiquement) dans une socialisme sociale démocratie coûteuse sans oser remettre en cause les réelles dépenses astronomiques de notre Etat glouton. Cet échec jette les bases des programmes politiques de demain qui se devront d’être économes et orientés vers un équilibre budgétaire depuis trop longtemps oublié.
Il n’est pas encore arrivé, celui qui ne briguera qu’un mandat et qui taillera dans notre disgracieux Etat Providence pour adapter les dépenses à nos moyens. Economiquement prépondérant mais politiquement destructeur, j’attends toujours le Kamikaze.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • France-Europe

    Pourtant, Jean-Marie Lepen a parfaitement raison, et même des communistes admettent qu'il n'a pas tort. Tout ce qu'il dit est intégralement vrai. Lire la suite

    Par  Xavier1
    EUROPE , POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • "France Story"

    "France Story"

    A quelques jours d’intervalle, deux journalistes viennent de nous livrer les témoignages d’individus plongés dans une précarité abyssale. Lire la suite

    Par  Jeam
    ENVIRONNEMENT, FINANCES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Les terroirs de France

    terroirs France

    23 juin 2009 22 views Aucun commentaire A l’heure du retour aux produits locaux et naturels, en réponse aux dérives de la mondialisation, la production... Lire la suite

    Par  Gazettejda
    ENVIRONNEMENT, SCIENCE & VIE, SOCIÉTÉ
  • Lettre à France

    La musique adoucit les mœurs, surtout quand elle vient de monsieur Polnareff. Un petit bijou de tendresse et d’émotion écrit en 1977 par Jean-Loup Dabadie... Lire la suite

    Par  François Collette
    SOCIÉTÉ
  • En France

    Un adulte sur deux en surpoids, 8 millions d'obèses, plus de 500 000 insuffisants cardiaques, 10 millions d'hypertendus, plus de 2 millions de diabétiques,... Lire la suite

    Par  Uscan
    SOCIÉTÉ
  • Afghans en France

    Que faut-il penser des Afghans en France ?   Alors que tous les Français financent la paix en Afghanistanalors que des jeunes Français se font tuer pour la... Lire la suite

    Par  Cajj
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • France-Russie

    France-Russie

    Non, ce n'est pas l'une des têtes d'affiche de la Coupe du Monde (pauvre Russie) mais bien l'annonce officielle du démarrage de l'Année Croisée Culturelle pour... Lire la suite

    Par  Dirrtyfrank
    SOCIÉTÉ, VOYAGES

A propos de l’auteur


Careagit 102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte