Magazine Chanson française

Drame social : Jean-François Copé victime d'un "accident du travail" ... musical

Publié le 30 septembre 2009 par Slovar
Bien qu'ils ne soient pas en très bons termes, Jean-François Copé le président du groupe UMP à l'assemblée nationale et le Président de la République partagent une passion commune pour la chanson.
Si Barbelivien a les faveurs de Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé, lui, est fan de Véronique Sanson "depuis ses 18 ans". C'est semble t-il à ce titre qu'il l'avait invitée au festival Musik’elles organisé à Meaux, la ville dont il est le maire, les 25, 26 et 27 septembre derniers.
Or, celui que le journal Le Monde décrit de la façon suivante : "L'ambition n'est pas la moindre des qualités de Jean-François Copé. Il y a des lustres, quand on l'interrogeait sur son évidente passion pour la politique, il affichait sans détour sa feuille de route : "Député à 30 ans, ministre à 40, premier ministre à 50, après on verra..." Il a brûlé toutes les étapes. Depuis deux ans à la tête du groupe UMP de l'Assemblée, le voilà dans une position plus forte, plus libre et plus prometteuse que n'importe quel "collaborateur" de Nicolas Sarkozy, premier ministre compris ... / ... "
Vient, à l'occasion de ce festival, d'être victime d'un "accident de travail" musical très grave. Aura t-il droit à un arrêt de travail ... non fiscalisé ?
Ce qui est très dommageable pour quelqu'un qui nous expliquait qu'il est indispensable de fiscaliser les accidents du travail qui devrait selon lui "rapporter 150 millions d'€", il a , toutefois, tenté de corriger le tir en assurant, avec un égal aplomb, expliquant, au moment où l'affaire des suicide chez France Télécom fait les grands titres des media et provoque de multiples réactions indignées, y compris dans son propre camp, que "les politiques n'ont pas le droit de passer à côté de la souffrance au travail ... " - Source Le Monde
Cette souffrance qu'il connait bien depuis l'accident survenu au festival Musik’elles.
Description du festival :
Ce site principal du festival, en plein air et en accès payant, d'une capacité de plus de 5000 places, comprend notamment : * Une grande scène de 20m x 15m * La Salle de Presse pour retirer les accréditations presse et professionnelles. Accès Internet. * Un Espace Partenaires avec stands partenaires, bar à vins / restaurant. * Un Village Public aux couleurs des femmes du monde Des associations locales de « Femmes du Monde » proposent leurs spécialités. Possibilité de restauration rapide. Des stands de prévention et une boutique FNAC (vente de CD et DVD à « Prix vert » de tous les artistes du festival + espace dédicaces d'artistes) sont également mis en place sur ce village. - Source Musik'elles
La programmation du 26 annonçait, entre autre : "Carte Blanche à Véronique Sanson avec ses invités : Arielle Dombasle, Richard Gotainer et Florent Pagny".
".../ ... De son propre aveu, le maire de Meaux est fan de Véronique Sanson «depuis ses 18 ans». Quand l'artiste l'invite au dépourvu pour entonner Bahia avec elle, il ne se fait donc pas prier pour la rejoindre. Puis se met à se trémousser, osant même un couplet en solo plus ou moins heureux ... / ... " - Source 20Minutes

Or, c'est après cette prestation digne des plus grands "crooners" que "l'accident du travail" et la "souffrance" l'ont directement frappé.
Car, au lieu de la chanson prévue, la chanteuse s’est laissée aller à une petite improvisation (comme nous le montre la vidéo ci-dessous). En effet, après son duo avec l'homme politique de la majorité présidentielle, Véronique Sanson décide de lui faire une dédicace toute particulière en lui chantant une sublime chanson... paillarde :"il faut absolument que je pète, je ne sais pas ce qui m'arrête. Il faut absolument que je chie, il faut absolument que je pète, ou sinon je vais mourir..."
Humilié devant tous ses électeurs, Jean-François Copé tente de garder le sourire.

Et le site Staragora d'ajouter : Très fière de sa dédicace, Véronique Sanson enchaîne aussitôt son spectacle en chantant : "Je n'ai pas de regrets". Fallait-il y voir un quelconque message politique à Jean-François Copé ? Ou un message médical à son père, qui est proctologue, ceci expliquant cela ?
Malgré nos recherches, nous n'avons pas trouvé trace de déclaration du président du groupe UMP à l'assemblée nationale sur cet "accident".
Nous ne sommes pas, non plus, en mesure, de vous dire si une une cellule de soutien a été mise en place, ou vous indiquer la durée de l'arrêt maladie que le médecin aurait pu lui prescrire ....
Encore un drame social dont les media, obnubilé par les suicides à France Télécom et le "plan jeunes" du Président ont scandaleusement refusé de parler ! Retour de la langue de bois ?
Crédit photo
Thêatre de Meaux

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Slovar 2856 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte