Magazine Poésie

Air de ronde (Maurice Fombeure)

Par Arbrealettres

bergère

On dansa la ronde,
Mais le roi pleura.
Il pleurait sur une
Qui n’était pas là.

On chanta la messe,
Mais le roi pleura.
Il pleurait pour une
Qui n’était pas là

Au clair de la lune,
Le roi se tua,
Se tua pour une
Qui n’était pas là.

Oui, sous les fougères
J’ai vu tout cela,
Avec ma bergère
Qui n’était pas là.

(Maurice Fombeure)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Les parapluies (Maurice Carême)

    parapluies (Maurice Carême)

    Mon ami prétend que, la nuit, Il voit partir les parapluies A l’infini sous le ciel gris. Mon ami ne sait quand ils rentrent. Il n’a jamais pu les surprendre Et... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Le dauphin (Maurice Carême)

    dauphin (Maurice Carême)

    Un dauphin sortit de la mer Et se mit à nager dans l’air. Nul ne le vit. Il était blanc, D’un blanc d’argent tout transparent. On était alors en novembre. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Mignonne souris blanche (Maurice Carême)

    Mignonne souris blanche (Maurice Carême)

    Mignonne souris blanche Comme un flocon de neige Tombé un beau dimanche D’une branche légère, Joli flocon d’argent Au museau si malin, Pourquoi as-tu si peur Qu... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • J’aime (Maurice Carême)

    J’aime (Maurice Carême)

    J’aime mes yeux, j’aime ma voix, J’aime être gai, j’aime être moi, Moi, blotti au coeur du monde Comme un nid de merle dans l’ombre. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Mon petit chat (Maurice Carême)

    petit chat (Maurice Carême)

    J’ai un petit chat Petit comme ça, Je l’appelle Orange. Je ne sais pourquoi jamais il ne mange Ni souris ni rat C’est un chat étrange Aimant le nougat et le... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Les oiseaux perdus (Maurice Carême)

    oiseaux perdus (Maurice Carême)

    Le matin compte ses oiseaux Et ne retrouve pas son compte. Il manque aujourd’hui trois moineaux, Un pinson et quatre colombes. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Les mouches (Maurice Carême)

    mouches (Maurice Carême)

    Les mouches m’aiment bien. Allez savoir pourquoi! Elles tournent sans fin, Sans fin autour de moi. Sitôt que je m’assois, Elles courent sur moi. Les mouches... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines