Magazine Humeur

Pédophilie : Quand Frédéric Mitterrand payait pour des jeunes garçons

Publié le 01 octobre 2009 par Forrestgump54

ag_forresgump54

Certains se demandent si le ministre de la Culture français, par son soutien apporté à Roman  Polanski, n’a pas voulu se prémunir de poursuites éventuelles, notamment pour des relations avec des garçons au Maroc et en Thaïlande. 
Frédéric Mitterrand a en effet raconté dans son livre La mauvaise vie, publié en 2005, ses relations sexuelles avec de jeunes garçons dans les termes suivants :
« J’ai pris le pli de payer pour des garçons [...] Évidemment, j’ai lu ce qu’on a pu écrire sur le commerce des garçons d’ici .[...] Je sais ce qu’il y a de vrai. La misère ambiante, le maquereautage généralisé, les montagnes de dollars que ça rapporte quand les gosses n’en retirent que des miettes, la drogue qui fait des ravages, les maladies, les détails sordides de tout ce trafic. Mais cela ne m’empêche pas d’y retourner. Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m’excitent énormément […]
On ne pourrait juger qu’un tel spectacle abominable d’un point de vue moral, mais il me plaît au-delà du raisonnable […] La profusion de jeunes garçons très attrayants et immédiatement disponibles me met dans un état de désir que je n’ai plus besoin de réfréner ou d’occulter. L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système, celui qui fonctionne enfin car je sais qu’on ne me refusera pas. »


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (4)

Par Gallix
posté le 09 octobre à 19:51
Signaler un abus

Le texte présenté est faux: Mitterrand n'a pas dit "de jeunes garçons", il a dit "de vieux garçons", il n'a pas dit "éphèbes", il a dit "retraités". Tout le monde le sait, les touristes sexuels vont en Thaïlande parce que c'est là que les vieux homosexuels retraités et les putes ménopausées coûtent moins cher qu'en France...

Par Gallix
posté le 09 octobre à 19:48
Signaler un abus

Le texte présenté est faux: Mitterrand n'a pas dit "de jeunes garçons", il a dit "de vieux garçons", il n'a pas dit "éphèbes", il a dit "retraités". Tout le monde le sait, les touristes sexuels vont en Thaïlande parce que c'est là que les vieux homosexuels retraités et les putes ménopausées coûtent moins cher qu'en France...

Par Lysistrata
posté le 09 octobre à 03:13
Signaler un abus

Ce n'est pas Sarkozy qui soutient Frédéric Mitterrand, mais Carla Bruni-Tedeschi (ce qui en italien signifie "bruns allemands") On a vu des juifs choisir de meilleurs patronymes de goys) En bref,nous voici de nouveau plongés dans le "je te tiens, tu me tiens par la barb...oh pardon les hauts-de-chausse!" Carla n'a-t-elle pas eu un fils, du fils de son ex-conjoint? Enfin, que fait la police? Que font tous les fins limiers dont on nous chante les exploits planétaires quand il s'agit de pister et prendre sur images les pédophiles et autres touristes dits sexuels, mais qui mériteraient le sobriquet de chacals lubriques?

Par Lysistrata
posté le 08 octobre à 04:09
Signaler un abus

N'en parlez pas au passé! Ces gens-là ne connaissent pas de retraite, même si, comme Polanski, ils demandent à ce qu'on les laisse tranquilles au bout de trente ans. Vous avez dit trente ans? Alors, on devrait libérer des prisons de France et d'ailleurs, les nombreux prisonniers qui furent condamnés pour des actes de pédophilie vieux de trente ans au moment de leur arrestation. Dehors tous les Fritzl et autres séquestrateurs découverts et jugés sur le tard! Quand Frédéric Mitterrand eut la hardiesse, ou l'inconscience, de manifester "stupeur et émoi" à propos de l'interpellation du fugitif Polanski, j'exprimai dans un forum l'idée qu'il allât pleurnicher sur le seuil des parents d'Estelle Mouzin et tant d'autres qui attendent depuis des années le retour de leurs enfants enlevés, séquestrés et plus souvent tués, par des pédophiles.Si vous n'y prenez garde, vous verrez bientôt dans vos rues des défilés de "pedophile pride", avec autant de vieux cochons tenant en laisse leurs dernières proies. Quant aux bouts de phrases de monsieur "Neveu" sur l'atmosphère, pour lui délicieuse, de "marché aux esclaves", ils ne semblent pas avoir ému outre mesure les démocrates et antiracistes que vous,français prétendez être.Il a de qui tenir: son oncle disait trois mois avant les tristement célèbres et non moins fomentées, horreurs rwandaises:"Un génocide de temps à autre dans cette partie du monde, ce n'est pas grave."

A propos de l’auteur


Forrestgump54 30495 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte