Magazine Cinéma

THIRST, CECI EST MON SANG de PARK CHAN-WOOK

Par Gerry14

de Park Chan-wook

Avec :
Song Kang-Ho
Kim Ok-vin
Kim Hae-Sook

Sang-hyun est un jeune prêtre coréen, aimé et respecté. Contre l'avis de sa hiérarchie, il se porte volontaire pour tester en Afrique un vaccin expérimental contre un nouveau virus mortel. Comme les autres cobayes, il succombe à la maladie mais une transfusion sanguine d'origine inconnue le ramène à la vie. De retour en Corée, il commence à subir d'étranges mutations physiques et psychologiques : le prêtre est devenu vampire. Mais la nouvelle de sa guérison miraculeuse attire des pélerins malades qui espèrent bénéficier de sa grâce. Parmi eux, Sang-hyun retrouve un ami d'enfance qui vit avec sa mère et son épouse, Tae-Ju. Il succombe alors à la violente attirance charnelle qu'il éprouve pour la jeune femme...

Plus d'infos sur ce film

Thirst, ceci est mon sang est un projet que Park Chan-wook souhaitait réaliser depuis plusieurs années. En effet, voilà maintenant dix ans que cette histoire de vampire hante l'esprit du cinéaste coréen. Dès le tournage de Joint security area, le réalisateur avait demandé à l'acteur Song Kang-Ho de tenir un rôle dans ce projet. D'ailleurs, dans le segment qu'il a réalisé dans 3 extrêmes, Park Chan-wook mettait en scène un réalisateur en train de tourner un film de vampire. Un moyen pour lui de mettre en place certaines situations dramatiques qu'on retrouve dans Thirst.

Dans ses précédents films, comme Sympathy for Mr. Vengeance, Old Boy et Lady vengeance, le cinéaste Park Chan-wook confrontait ses personnages à des dilemmes. En s'intéressant à des criminels luttant pour leur redemption, il s'est souvent penché sur des questions existentielles. Dans Thirst, ceci est mon sang, on retrouve également le même thème cher au réalisateur, celui du rapport entre le péché et la rédemption. En effet, le personnage principal est un prêtre, symbole absolu de l'humanisme, obligé de se nourrir de sang humain pour survivre. C'est également une occasion pour le cinéaste de déconstruire le mythe du vampire.

C'est la quatrième fois que Park Chan-wook et Song Kang-Ho collaborent ensemble. Lorsque le cinéaste a proposé le rôle du vampire à l'acteur lors du tournage de Joint security area, ce dernier ne se doutait pas que le film mettrait autant de temps à se faire. Il se souvient :
" Quand j'ai reçu le scénario, j'ai été surpris par la rigueur de sa construction et l'originalité de l'intrigue. Mais surtout, j'ai été heureux de constater que le projet était enfin devenu réalité ".
Le comédien a suivi un entraînement physique pour endosser la carrure du vampire. Un vampire d'ailleurs surprenant, puisque faible et innocent, empreint d'une grande humanité, à mille lieues de l'archétype du vampire que l'on connaît en Occident.

le cinéaste a choisi Kim Ok-Bin pour interpréter le personnage principal aux côtés de Song Kang-Ho. Selon le réalisateur,
"le physique incroyablement juvénile et raffiné de Song Kang-Ho, comme l'énergie vitale dont elle témoigne, font d'elle une actrice au potentiel rare ".
Une aubaine pour la comédienne qui estime que " c'est le type de personnage que tout acteur rêve d'interpréter un jour ".
Le résultat est bluffant puisque Park Chan-wook déclare qu'elle " s'est révélée à la fois sûre d'elle et sexy dans le film (...), elle a même dépassé mes espérances ".

Park Chan-wook a fait un grand travail sur la notion d'espace dans le film. D'une manière générale, une grande majorité des scènes ayant lieu après la transformation de Sang-hyun se passent dans des endroits clos, afin de créer une atmosphère claustrophobique et oppressante. De plus, le réalisateur a souhaité démarquer l'espace de Sang-hyun de celui de Tae-ju. L'espace de Sang-hyun a été étudié de façon à ce qu'il reflète la vie strict et solitaire d'un prêtre, comme l'illustre bien le monastère et l'hôpital, avec les murs blancs et nus, le plancher en bois et les rares meubles. L'ensemble créé un décor très austère et un climat froid. A l'inverse, l'espace de Tae-ju, l'atelier de couture, est un mélange frappant d'éléments culturellement hétérogènes (Costumes traditionnels coréens, vodka, médicaments, disques de musique coréenne, des images de la sainte vierge), qui ôtent toute identité nationale à la pièce.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Thirst : le plein de photos & vidéos !

    Thirst plein photos vidéos

    Patience, Thirst, le dernier Park Chan-Wook avec Song Kang-Ho et Shin Ha-Gyun arrive bientôt dans les salles ! En attendant le 30 septembre prochain pour... Lire la suite

    Par  Dyaus
    CINÉMA, CULTURE
  • Deux nouveaux clips, pour Thirst !

    Deux nouveaux clips, pour Thirst

    La compagnie Focus Features vient de distribuer deux nouveaux extraits de Thirst, le dernier film de Park Chan-Wook, à qui l’on doit notamment Old Boy. Lire la suite

    Par  Dyaus
    CINÉMA, CULTURE
  • Gosford Park

    Gosford Park

    Genre : Policier, ComédieAnnée : 2002Durée : 135 minutesL'histoire : 1930. Un groupe de notables se retrouvent pour une partie de chasse, mais pendant une... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Cendres et sang

    Cendres sang

    L'histoireExilée de son pays, depuis l'assassinat de son mari dix ans plus tôt, Judith vit à Marseille avec ses trois enfants. Lire la suite

    Par  Ffred
    CINÉMA, CULTURE
  • Park Chan-Wook, grandeur et déception(s)

    Park Chan-Wook, grandeur déception(s)

    Son nom stigmatise les papilles des amateurs de cinéma asiatique. Il est sans conteste le plus célèbre cinéaste du cinéma coréen contemporain. Pourtant Park... Lire la suite

    Par  Tred
    CINÉMA, CULTURE
  • "Thirst (ceci est mon sang)" : profession de foi

    "Thirst (ceci sang)" profession

    Prix du jury ex-aequo avec "Fish-tank" d'Andrea Arbold cette année, je n'ai pas revu ce film depuis le festival de Cannes en mai, 2009 je livre ici mes notes "d... Lire la suite

    Par  Vierasouto
    CINÉMA, CULTURE
  • Thirst, ceci est mon sang

    Thirst, ceci sang

    L'histoireSang-hyun est un jeune prêtre coréen, aimé et respecté. Contre l'avis de sa hiérarchie, il se porte volontaire pour tester en Afrique un vaccin... Lire la suite

    Par  Ffred
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Gerry14 28 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines