Magazine Société

Un policier condamné et désarmé par un juge pour n'avoir fait que son travail ???

Publié le 01 octobre 2009 par Revolution44

Un policier condamné et désarmé par un juge pour n'avoir fait que son travail ???

MONTREUIL -


Un policier a été mis en examen pour «violences volontaires» dans l'affaire du tir de flash ball ayant entraîné la perte de l'oeil d'un homme de 34 ans,
le 8 juillet en Montreuil, a-t-on appris ce mardi de source judiciaire.


Le policier mis en examen serait
l'auteur du tir et appartient à la brigade anti criminalité (BAC).
L'homme a été laissé en liberté.

Le juge lui a interdit de porter une arme mais il n'a pas interdiction de travailler.


Dans la journée du 8 juillet, de violents heurts avaient opposé
des membres des forces de l'ordre et des manifestants soutenant les occupants d'une clinique désaffectée expulsés à Montreuil.

«Il y a eu un non-respect des consignes d'utilisation de flashball. Certains policiers n'ont pas respecté les règles», écrit l'IGS dans son rapport. Photo archives.
 

Affrontements de Montreuil : la polémique

Après l'expulsion d'un squat à Montreuil, mercredi 9 juillet, lors de laquelle un jeune homme a perdu un oeil suite à un tir de flash ball, une manifestation organisée pour dénoncer ce que les organisateurs ont qualifier de "violences policières" a tourné à l'affrontement entre jeunes et policiers.
Dominique Voynet, maire de Montreuil, est montée au créneau, tandis que les
syndicats de policiers défendent leurs collègues confrontés aux "casseurs".
La polémique gonfle également sur la question de l'utilisation du flash-ball par les forces de l'ordre.


Condamné pour avoir fait son travail  ???


L'inspection générale des services (IGS), la «police des polices», a estimé que des policiers n'ont pas respecté les règles lors d'un tir de flash ball qui avait blessé un homme de 34 ans, ayant perdu un oeil, le 8 juillet à Montreuil .

Joachim Gatti, qui participait à un rassemblement de soutien à des expulsés d'un squat, avait reçu un tir de flash-ball.
Selon la préfecture de Seine-Saint-Denis, les policiers avaient riposté aux projectiles des manifestants en utilisant le flash ball.

Certains policiers n'ont pas respecté les règles », écrit l'IGS dans son rapport transmis au juge d'instruction le 31 juillet, « En l'espèce, certains porteurs de flash ball n'ont pas respecté les distances de sécurité et les parties du corps à éviter », souligne la police des polices, compétente pour Paris et la petite couronne.


«  Y a t'il eu bavure »

Parmi celles-ci, on note le respect des distances minimales (« pas moins de sept mètres »), l'interdiction de viser « au niveau du visage ou de la tête » et un usage « proportionné » aux faits et lié à la légitime défense.
 

L'auteur du tir est un policier de la brigade anti criminalité (BAC), qui « ne se trouvait pas en situation de légitime défense ».


Le flash ball est un pistolet à balles en caoutchouc non perforantes.
A dix mètres de distance (avec une portée utile de quinze mètres), sa balle fait l'effet d'un uppercut donné par un bon boxeur.


Ce que pense FRANCE REVOLUTION .

Il ne faut quand même pas exagérer , quand la police fait son travail on la condamne , c'est bien dommage ce qui est arrivé a ce Monsieur mais qu'est ce qu'il faisait là , pourquoi c'est t'il mêlé des affaires des autres et encore pourquoi a t'il manifesté avec violence contre les forces de l'ordre   ???
Moi je sais ce que sait qu'un flash ball , c'est une arme a deux coups qui tire des balles en caoutchouc rondes de 4,5 cm de diamètre, le genre de balle que l'on trouve dans le commerce pour les enfants, elle est précise a 15m mais a 25m la balle retombe et a toutes les chance de dévier de sa trajectoire car elle n'est pas lourde et fabriqué dans un caoutchouc souple et poreux .
<< La cartouche mesure 8,5 cm de long et 4,7 cm d'extérieur >> .
<< Je sais parfaitement ce qu'est cette arme car je suis tireur sportif et je l'ai utilisé sur stand de tir en démonstration avec la police >>

Un policier condamné et désarmé par un juge pour n'avoir fait que son travail ???

Maintenant il est très difficile contre des manifestants violents et agressifs de viser correctement dans le feu de l'action , surtout si vous êtes la cible d'un caillassage en règle comme cela a été précisé dans ce cas là !
Je suis désolé de dire que la police n'a fait que sont travail , elle a agi sur ordre et en plus c'est défendu d'une agression en règle , si elle ne l'avait pas fait , c'est elle qui aurait pris les coups et bien sur les médiats ce seraient emparés de l'affaire en disant que la police n'était pas a la hauteur  !!! .
Comment voulez vous que la police puisse faire sont travail correctement dans des conditions comme ça  ???
Quand la police est appelé dans les quartiers des cités de banlieue pour faire régner l'ordre et arrêté les trafiquants de drogue , ou pour faire cessé les rodéos , on leurs dit que se sont des provocateurs , alors les maires des communes donnent l'ordre a la police de ne pas entrer dans les cités afin de ne pas provoquer les dealers ou les voyous qui n'ont pas de permis qui font les rodéos ... etc  !!!
Quand la police est envoyé dans une cité pour des feux de voiture et des heurts , il ont l'ordre de ne pas répliquer , ce qui fait que les voyous casses tous , brûlent , caillasses les pompiers et les forces de l'ordre .... si non c'est la police qui est en tord et les médiats leurs mettra tous sur le dos .
 
On peu comprendre aisément maintenant pourquoi , la police ne veux plus se déplacer quand on les appellent  !!!
Je serais président de la république , non seulement je lui aurais rendu son arme mais en plus j'aurais félicité tous les policiers pour avoir fait leurs travail et en plus je l'aurais fais sous le feu des caméras pour que le peuple voit et comprennent que la police est la pour faire régner la loi .
Dans le même temps j'aurais convoqué le juge qui a pris la décision de lui retirer son arme , donné une sanction administrative .... ce n'est pas les voyous qui font la loi   !!!
Il en ai de même pour les migrants de calais , avec moi ils auraient jamais été remis en liberté et tous les juges qui ont jugés leurs remises en liberté seraient mis a pied 6 mois avec retenues sur salaires pour collaboration avec L'immigré ou un pays de migrants .
Maintenant j'ai un mot a dire a Monsieur Sarkozy ... vous nous aviez pourtant promis qu'il n'y aurait plus de zone de non droit et de reconduire les clandestins et immigrés dans leurs pays d'origine ... Qu'est ce qu'il en ai de tous ça deux ans après votre élection Monsieur Sarkozy ... rien , car vous laissez faire , vos décisions ne sont que du vent jamais suivi d'effets et je peux vous dire que vous êtes la risée de tous votre électorat ... Fin de citation .


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Revolution44 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine