Magazine Beaux Arts

La collection Peggy Guggenheim à Venise

Publié le 02 octobre 2009 par Louvre-Passion

La collection Peggy Guggenheim à Venise


- Si vous étiez sur le pont, vous avez dû voir le musée de Peggy ?

- Peggy ?

- Peggy Guggenheim. C’était une amie de mon père, une grande collectionneuse. Je l’ai bien connue vous savez. Son palais, le palazzo Venier dei Leoni, c’est comme ça qu’il s’appelle, à cause des lions, il paraît qu’il y en avait autrefois dans le jardin. Il faudra entrer et le visiter. Il faudra aussi prendre des photos du jardin, et puis la photo de la tombe de Peggy, elle est enterrée là bas avec tous ses chiens.


Claudie Gallay

Seule Venise

Comme le dit le personnage de ce roman, nous sommes entrés et nous avons visité la collection Peggy Guggenheim à Venise, ville où je viens de faire un séjour avec ma moitié.

Pour ceux qui me diront : « Pourquoi parler d’une collection d’art moderne à Venise alors qu’il y a tant d’autres choses à voir ? ». Je dirais que je n’avais pas envie d’écrire sur les circuits ultra connus tels que la place Saint Marc, le Palais des Doges ou le musée Correr. Non, je voulais vous faire partager la découverte d’un lieu original, et puis cette fondation est nichée dans un palais et un jardin qui nous ont charmés. Mais rassurez vous nous avons aussi pris le temps de visiter les « incontournables » de cette ville magique.

La collection Peggy Guggenheim est située au bord du Grand Canal dans le palazzo Venier (accessible par la ligne de vaporetto n° 1 – arrêt « Accademia », comme ça vous savez tout !). C’est une curieuse construction sur un seul niveau qui semble inachevée. J’ai lu dans les guides que la famille Venier qui fit construire ce palais au XVIIIe siècle se trouva en butte à un manque d’argent et à la rivalité de la puissante famille Corner qui ne voulait pas d’un vis-à-vis plus élevé que son palais situé sur l’autre rive du canal.

La collection Peggy Guggenheim à Venise

On accède à la fondation par une de ces petites rues dont Venise à le secret, l’entrée est discrète presque cachée. Avant la visite on peut se promener dans le jardin qui accueille des expositions de sculptures.

Peggy Guggenheim (1898 – 1979), fille de riches entrepreneurs et amateurs d’art américains ouvre sa première galerie à Londres en 1938. Conseillée par Samuel Beckett elle se consacre à l’art contemporain et achète « un tableau par jour » jusqu’à son retour à New York au début de la guerre. En 1949 elle s’installe au palazzo Venier à Venise avec sa collection qu’elle lègue en 1969 à la fondation de son oncle. Une plaque indique sa sépulture où elle repose à côté de ses 14 chiens !

A l’intérieur on reste confondu non par la quantité des œuvres mais par leur qualité, tous les grands noms de l’art moderne s’y côtoient. Je pourrais vous faire un catalogue et citer les Picasso, Mondrian, Chagall, Braque, Pollock, Brancusi et autres qui s’y trouvent.

Pour ma part j’ai « craqué » sur « L’empire des lumières » de René Magritte. Le tableau juxtapose deux contraires, en haut un ciel bleu et lumineux, en bas une maison au milieu d’arbres sombres. Elle est comme plongée dans une nuit qui est trouée par deux fenêtres allumées et un petit lampadaire qui éclaire deux volets. Autres coups de cœur, « La pluie » de Marc Chagall peint en 1911 après son arrivée à Paris et « Maistra » de Constantin Brancusi où les surfaces de bronze poli contrastent avec le socle en pierre brute.

Faute de vous rendre sur place vous pouvez surfer sur le site de la fondation où toutes les œuvres sont répertoriées par artiste.

Après la visite je vous recommande la cour qui donne sur le Grand Canal. On y admire le paysage. Il ne faut pas manquer l’attraction, le bronze de Marino Marini intitulé « l’Ange de la ville » qui représente un cavalier au pénis dressé. Selon la petite histoire, cette partie de la statue était démontée lorsque des ecclésiastiques venaient visiter la Fondation !

Et pour finir, un petit diaporama d’ambiance sur Venise et les extérieurs de la collection Peggy Guggenheim.

Avant de lancer la vidéo, cliquez dans menu puis cochez "qualité haute".


Venise et la collection Guggenheim
envoyé par Louvre-passion. - Explorez des lieux exotiques en vidéo.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Venise les nouveaux mécènes

    Venise nouveaux mécènes

    Nous connaissions les Médicis de la Renaissance, au 21e siècle, d’autres mécènes, que l’on nomme sponsors font leur apparition. Efficace la méthode, mais... Lire la suite

    Par  Elisabeth1
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Rivalités à Venise

    Rivalités Venise

    Cette remarquable exposition me ramène avec plaisir à mon récent séjour à Venise, entre autre à la Scuola  Grande San Rocco, véritable chapelle sixtine peinte... Lire la suite

    Par  Elisabeth1
    BEAUX ARTS, CINÉMA, CULTURE
  • Guggenheim : Abu Dhabi, Berlin, Bilbao, New-York, Venise

    Guggenheim Dhabi, Berlin, Bilbao, New-York, Venise

    N’avez-vous jamais été interpellé par l’architecture des musées Guggenheim qui sont en eux-mêmes une œuvre d’art ? Ils peuvent se contempler sans même entrer à... Lire la suite

    Par  Atrapalo
    EUROPE, EXPOS & MUSÉES, RÉGIONS DU MONDE, SORTIR, VOYAGES
  • Venise

    Venise

    Dans l'avion, au dessus des Alpes dont on peut voir les pics enneigés, nous sommes impatients d'enfin poser pied à Venise. Le voyage est planifié depuis déjà... Lire la suite

    Par  Maxime Jobin
    CULTURE
  • Venise, vue du Ciel

    Venise, Ciel

    Istanbul Paris, avec AirFrance, en fin d’après midi. Survol de la lagune de Venise. Un joli clin d’œil! Un moment magique! Zoom Map powered by Lire la suite

    Par  Chrisos
    SORTIR
  • Stallone à Venise

    Sylverster Stallone s'entraîne pour The Expendables envoyé par mcrucq. - Court métrage, documentaire et bande annonce. L'acteur et réalisateur américain... Lire la suite

    Par  Redac Cinéstarsnews
    CINÉMA, CULTURE, PEOPLE
  • Critique de Peggy Sastre (ulcère inside)

    J’ai donc lu le livre de Peggy Sastre “Ex utero pour en finir avec le féminisme“. Avant l’hallali, commençons par dire que je partage beaucoup des conclusions d... Lire la suite

    Par  Juval
    CÔTÉ FEMMES, CULTURE, ESSAI, LIVRES, SEXO, SEXUALITÉ

A propos de l’auteur


Louvre-Passion 308 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte