Magazine

Une nouvelle journée de solidarité ?

Publié le 02 octobre 2009 par Angelita

Cet été est apparu une nouveauté, encore.
Sera-t-elle reprise par le gouvernement pour chercher encore plus d’argent au non-profit de ceux qui travaillent pour soi-disant aider les personnes âgées, victimes de la sécheresse, de la grippe saisonnière, A et quoi d’autre va-t-on inventer pour que ceux qui travaillent, travaillent plus sans gagner plus ?
Bientôt, il faudra travailler gratuitement.

C’est un ancien ministre qui a lancé l’idée. Ministre de la Santé et de la Solidarité, Philippe Bas. Vous savez qui est ce personnage ? Car moi, je n’en ai aucun souvenir. Proche de Jacques Chirac, ce monsieur a, à ce qu’il parait, beaucoup d’arguments.

  1. Depuis 2003, la Journée de solidarité a rapporté 11 milliard d’euros (comment ont-ils été répartis, ont-ils bien été distribués aux personnes nécessiteuses ? Et les 700 millions détournés, selon les directeurs des maisons de retraite, ils sont où ?). Pourtant c’est un véritable casse-tête chinois à mettre en place.
  2. Elle n’est pas suffisante pour pallier aux besoins des personnes dépendantes. La faute à qui ? Augmentation des prix des maisons de retraite, le niveau des retraites ne suit pas. Pourtant, les maisons de retraite, si elles augmentent leurs prix, devraient aussi revoir les services qu’elles apportent aux personnes âgées ou dites dépendantes. Est-il normal qu’une infirmière demande à sa patiente de mettre une couche la nuit afin qu’elle évite de se lever ? Je dis non et pourtant c’est ce qui arrive. La personne âgée perd petit à petit son autonomie et plus que tout, sa dignité. Une personne âgée qui tombe, elle tombe. Elle doit pouvoir appeler le personnel nécessaire si elle est tombée (de jour comme de nuit)  et ne pas mettre ces couches qui lui évitent de se lever et donc appeler le personnel. Vaut-il mieux alors perdre sa dignité ou demander une aide auprès des services sociaux ou enfants pour payer la maison de retraite. Certains enfants n’hésitent pas à le faire et ainsi tout le monde paie, enfants et petits enfants. La plupart des personnes âgées femmes n’ont pas droit aux maisons de retraite car elles ne touchent qu’un peu de moins de 700 €.
  3. Nouvelle journée, prise sur notre temps libre au nom de  » Saurons-nous surmonter nos égoïsmes pour donner à nos anciens et aux personnes handicapées un peu de ce temps libre dont nous disposons à profusion ?»  financée donc par le travail qui enrichit la France et non par les impôts qui appauvrit notre pauvre France (surtout avec les milliards du bouclier fiscal qui a encori enrichi les plus riches). Est-ce que les béénfices des impôts sont-ils vraiment si bien distribués que ça ? Et bien non, nous le savons tous. Et oui, nous le savons tous, nous ne travaillons pas assez, nous avons énormément de temps de temps libre, c’est pour cela que les professeurs sont désespérés car les parents n’ont pas assez de temps à consacrer à leurs enfants parce qu’ils travaillent trop et non pas assez. Donc, il faudrait savoir, nous travaillons trop ou pas assez ? Je ne pense pas comme ce monsieur (cf. plus haut).
  4. Nouvelle journée de solidarité, uniquement pour les salariés qui travaillent 35 heures par semaine. Super !!! Quant on veut annuler ce temps de travail, on a des idées, comme notre Pdt.

Et vous, êtes-vous prêt à encore donner une journée sans être payé au lieu d’offrir des fleurs ?

éèéé

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angelita 404 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte