Magazine

Faits

Publié le 02 octobre 2009 par Xavier1
De société
Nous vivons une bien étrange époque ou pour le commun des mortels, le moindre fait, la moindre action, la moindre pensée exprimée devient exceptionnelle. Il n’y a rien d’exceptionnel à dire qu’un politicien est un gros nul par exemple, surtout si c’est vrai. C’est juste,  il est impératif de le reconnaître que le politiquement correct pousse tout le monde ou presque à baisser son pantalon devant l’ennemi, réel ou imaginaire. En fait, nous vivons dans une société féodale et non aussi démocratique que l’on veut bien nous faire croire. Il est des Républiques qui sont de véritables dictatures ou qui prennent la direction d’une dictature, et vous avez des monarchies qui sont de très grandes démocraties comme l’Angleterre qui est au passage et c’est cela qui rend cette nation très sympathique, incroyablement permissive.
Pour en revenir à cette absence de pensée logique chez celles et ceux qui ont l’habitude de trop s’amuser au détriment de la nourriture de l’esprit et qui trouvent exceptionnel quelqu’un qui se met à penser et à philosopher comme un « grand savant »  (c‘est bien entendu une façon de parler), je constate avec surprise et consternation que les gens qui ont vent des nouvelles de VAC;  de l’employé de bureau à l’étudiant puissent trouver exceptionnel ce que je fais.  Celles et ceux qui lisent régulièrement de vrais livres ne sont pas surpris plus que ça, ils savent qu’ils peuvent en faire autant et même certainement dix fois mieux encore. Tels sont les immenses bénéfices apportés par la lecture. En fait, une corruption policière et politique tente par tous les moyens de saboter un travail de recherches et d’analyses, en faisant en sorte que les documents diffusés sur VAC soient considérés par l’opinion comme quelque chose de ridicule. Ce qui est ridicule, ce sont les moyens employés et surtout l’acharnement destiné finalement à empêcher la liberté d‘expression en cherchant à ridiculiser les penseurs d‘aujourd‘hui. On se demande  en fin de compte si cette police au service du pouvoir, sert réellement à quelque chose.  Les flics et les intellectuels n’ont jamais fait bon ménage. Les cerveaux d’un côté, et les sales cons de l’autre. Je ne dis pas que tous les flics sont des sales cons. Je suis moi-même officier de police judiciaire dans les faits et j’ai été contraint de faire la police moi-même dans la cité Pierre Curie il y a plus de  dix ans. C’est une autre histoire, on y reviendra là-dessus dans un prochain post.
En fait, et pour revenir au sujet qui nous intéresse, je suis tout de même rédacteur presse de formation, écrivain-romancier, scénariste, dialoguiste et adaptateur. J’en ai très humblement les moyens, d’exprimer un avis sur tout ou presque, je suis un professionnel ordinaire de la communication, c’est mon métier, je lis une quantité énorme d’informations, de livres et de journaux magazines tirage papier. Ce qui veut dire qu’avec tout ce bouillon de culture formidable, je peux me permettre de formuler des avis et des recommandations grâce à ces connaissances qui sont régulièrement mise à jour. Et ce n’est pas suffisant pour dire « Je veux ». Hélas.
C’est en fait en France très mal vu que de s’exprimer. Vraiment très mal vu. On ne sait pas à quoi cela est du. Mais nous savons que des gens ont perdu leur emploi de cette façon. Parce qu’ils savent penser et écrire. Personnellement, je m’en fiche je travail à mon compte, et l’idée de travailler avec des employés de bureau me rend malade par avance. Ces crétins méchants.
La lecture développe l’intelligence, et par définition, nous sommes tous intelligent, du balayeur au chercheur du CNRS prix Nobel; nous sommes tous nés avec le même cerveau. Ce sont les conditions et les épreuves de la vie ou bien les choix personnels effectués qui ont fait que chacun d’entre nous a finalement emprunter des chemins différents. Cerveau plus ou moins fonctionnel.
Ce qui est exceptionnel, c’est surtout et avant tout le manque total et absolue de culture et de savoir chez les citadins qui, il faut le mentionner, ne sont pas tous réputés pour êtres très instruits et  très cultivés. En fait, les citadins sont souvent des  arriérés sur le plan culturel car peu d’entre eux lisent. La raison? En ville, vous avez du divertissement à volonté, du simple cabaret au cinéma en passant par les boîtes de nuit et autre bars restaurants pour noctambules.
Si vous prenez la peine d’aller faire un tour dans des magasins type grandes surfaces style Carrefour Auchan en région parisienne par exemple, les rayons consacrés aux livres et à la musique sont assez restreints. Allez dans ce même genre de centres distributeurs en province cette fois-ci, et vous verrez au moins trois fois plus de rayons consacré aux loisirs intellectuels. Pour quelle raisons? Mais c’est très simple, à la campagne il n’y a rien pour se divertir. Absolument rien.  Tout est loin du domicile. Alors, et surtout durant les longues soirées d’hiver et bien on lit un bon livre au lieu de sortir en boîte par exemple. C’est la raison pour laquelle les grandes surfaces, les centres distributeurs ont des hectares supplémentaires consacrés aux livres en province.
La plupart des décérébrés que l’on voit à Paris aux terrasses des cafés ne lisent jamais ou presque, à part les colonnes des faits divers dans les journaux, ou bien une presse de caniveau qui cherche à savoir qui couche avec qui. Comme si ces lecteurs avaient quelqu’un avec qui coucher.  Leurs vies sont en fait des déserts de solitude et finiront fauchés le jour de la retraite.
Question retraite, j’ai tout prévu pour le financement. Jusque dans les moindre détails. C’est l’avantage de lire beaucoup. On en sait plus que les autres, on en sait plus que les sales flics qui servent des politiciens véreux.



Xavier  Jaffré


VAC  PRESSE

www.xavier-jaffre.info 2004-2009

X.J CONSULTANTS


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xavier1 90 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog