Magazine France

Votation citoyenne sur La Poste : ça tend l’Etat …

Publié le 02 octobre 2009 par Ps76
Votation citoyenne sur La Poste : ça tend l'Etat ...

la-poste-disparait-ps ps76 blog76L’organisation de la votation citoyenne pour la défense de la Poste et le refus de sa privatisation a démarré Dimanche dernier à la faveur des marchés et manifestations publiques et connaîtra son apogée ce week-end, entre autre Samedi 03 Octobre date de la Votation partout en France.

[ci-joint, un syndicaliste - Sébastien Delabarre - s'exprime sur la Poste]

Parfois appuyée ou relayée par des motions votées par les conseils municipaux, on voit que la défense du service public postal donne la rage à une certaine droite (une autre votant et participant avec la Gauche à cette défense) car un préfet est même allé jusqu’à déférer des élus au tribunal administratif, comme dans l’Isère.

Raison ? Avoir prévu une consultation locale sur l’avenir de La Poste, le 3 octobre, via une délibération du conseil municipal, délibération jugée illégale par le Préfet estimant que les communes n’ont pas compétence pour soumettre à un référendum local une question relevant de l’Etat. Dans sa précipitation (ou selon l’ordre élyséen), le représentant de Sarkozy a oublié que la délibération municipale  est une simple deamande d’avis des citoyens, en aucun cas un référendum …

C’est ainsi que le député socialiste, maire de Crolle (8.000 habitants), François Brottes, ne décolère pas arguant que la délibération - votée à l’unanimité du conseil, élus de gauche et de droite confondus - ”appelle la population à défendre les missions de service public de la Poste qui participe à la dynamique et l’équité entre territoires..

Aussi, le député conteste l’interprétation du préfet : “Le cas de l’Isère n’est pas isolé. Dans tous les départements où les villes ont adopté de telles délibérations, les préfets sont mobilisés”.

Habileté du pouvoir Sarkozyste basé sur la peur, certaines communes ne souhaitant pas se retrouver au tribunal, quelques maires font savoir aux préfets qu’ils se rétractent… Démocratie quand tu nous quittes …

carre-la-poste-sept-ps ps76 blog76
A l’approche du samedi 3 octobre, le “Comité national contre la privatisation de La Poste” composé de 60 associations, syndicats et partis politiques, constate un regain de tension. D’autant que les premières initiatives sont très positives, que la population semble se mobiliser pour cette grande cause nationale.

Partout on s’organise, devant les mairies, devant les postes, sur les marchés, devant certaines grandes surfaces …

Nantes, Jean-Marc Ayrault (PS), ”On a mis une urne à la mairie pour la défense du service public de La Poste, la Poste, c’est un symbole, un service public qui concerne tous les citoyens.”

Rouen : Laurent Fabius (président de la communauté d’agglomération de Rouen) : ”Derrière le changement de statut se profile la privatisation, c’est écrit même si ce n’est pas pour tout de suite. On devrait pouvoir organiser un vrai référendum sur le sujet. C’est un refus de démocratie“.

Gers : Gérard Bezerra (président départemental de l’UMP, maire de Montréal) vote la motion socialiste au Département :  ”Même si je suis élu UMP, je n’oublie pas que je suis élu rural, je me suis toujours engagé pour les services publics.”

L’appel à la défense de La Poste doit être entendu. En Seine-Maritime, nombreuses sont les communes où le vote va être organisé dès vendredi mais surtout Samedi : des bulletins et des listes seront disponibles sur place.

Votation citoyenne, avenir du service postal français : C’est à nous de choisir !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ps76 782 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog