Magazine

Faits divers

Publié le 02 octobre 2009 par Xavier1
Quelle époque



Il fut un temps ou les enseignants étaient vénérés par les parents, lesquels donnaient carte blanche aux instituteurs pour que leur progéniture obtiennent les meilleurs notes possibles, quitte à autoriser les châtiments corporels au cas ou l’enfant était trop turbulent et mal élevé.
De nos jours, c’est le processus inverse. Les parents, certainement des malheureux, mais néanmoins responsables de leurs actes frappent les enseignants si ceux-ci donnent une mauvaise note à leur enfant. Si quelqu’un doit se prendre une bonne raclée, c’est l’enfant, pas l’enseignant.
Un tel comportement violent des parents vis-à-vis des enseignants n’est rien de plus que le reflet d’une maladie mentale, une forme de névropathie très avancée qui peut conduire au meurtre.
Il serait temps de combattre l’oisiveté des adultes et de veiller à leur santé mentale. Au lieu de cela, les médecins psychiatres sont dévalorisés, ainsi que les infirmiers psychiatriques et pire encore, on ferme des lits dans les hôpitaux. 
Si le gouvernement ne veut pas voir de parents d’élèves débarquer avec un fusil à pompe dans une école, je lui conseil vivement de faire le nécessaire pour un plan de santé psychiatrique sur toute la France.
Cela fait des années que je réclame cela. Rien ne bouge.  Jusqu’à ce que nous ayons des morts.

Xavier  Jaffré

VAC  PRESSE

www.xavier-jaffre.info 2004-2009

X.J CONSULTANTS


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xavier1 90 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte