Magazine

Quand un crotale attaque… (3)

Publié le 04 octobre 2009 par Caroline

Je n’ai pas fini avec cette histoire de crotale -d’ailleurs est-ce bien un crotale ?- car en continuant la lecture de Comment j’ai écrit certains de mes livres, on découvre une partie où sont regroupés dix-sept textes sous le titre : Textes de grande jeunesse ou textes-génèse. Et on en trouve un sous le titre de “Les anneaux du Gros Serpent à Sonnettes“. Ça nous rappelle quelque chose ! Comparons.arton145

Les anneaux du gros serpent à sonnettes se resserraient convulsivement sur la victime au moment où je levais les yeux. Jetant loin de moi le livre qui me captivait, je ne fis qu’un bond jusqu’à l’endroit fatal, et, tirant un couteau passé à ma ceinture, je frappai le monstre au beau milieu de la tête.

Dans cette version, Raymond Roussel utilise un couteau plutôt qu’un revolver. C’est beaucoup plus sportif. Ceci dit, ça n’a pas l’air de lui poser un gros problème puisqu’il n’y a pas de lutte, le premier coup est le bon.

Pas une goutte de sang ne jaillit ; le boa tué net tomba de lui-même en se déroulant à demi.

Vous avez remarqué : le crotale devient un boa. Cependant, Raymond Roussel aurait dû se renseigner car le boa n’a pas de sonnettes. Les sonnettes sont indispensables au récit puisque grâce au jeu des métagrammes, elles doivent devenir des sonnets.CIMG1057

Un homme parut alors, enjamba le corps du reptile et vint se mettre à genoux pour me serrer les mains avec émotion.
Et qui reconnus-je à ce moment dans celui que je venais de sauver ?
Mon gros Fermoir lui-même, mon ami, mon brave Breton à boucle d’oreilles, mon poète, mon cher musicien surtout, qui si souvent m’avait ému par les sons de sa vieille trompe d’église si profondément mélancolique.
L’histoire de Fermoir était touchante. Né dans un petit port du Finistère, il avait d’abord été enfant de choeur, puis sonneur, dans la vieille église qu’il aimait tant. Et chaque dimanche il charmait les fidèles en jouant de lentes mélodies du pays sur sa trompe si étrangement biscornue.

Sylvestre est devenu Fermoir. Les noms des personnages chez Roussel sont souvent des noms désignant des objets : Débarras, Soupe, Crin, Volcan, Broderie….

La muse le visitait souvent et son dieu était Arvers.

Arvers ? Il s’agit d’ Alexis-Félix Arvers, poète et dramaturge français né à Paris le 23 juillet 1806 et décédé dans la même ville le 7 novembre 1850, devant toute sa réputation à son Sonnet, l’une des pièces poétiques les plus populaires de son siècle. Un sonnet ? Nous y sommes. Le voici, le sonnet d’Arvers :

Mon âme a son secret, ma vie a son mystère :
Un amour éternel en un moment conçu.
Le mal est sans espoir, aussi j’ai dû le taire,
Et celle qui l’a fait n’en a jamais rien su.
Hélas ! j’aurai passé près d’elle inaperçu,
Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire,
Et j’aurai jusqu’au bout fait mon temps sur la terre,
N’osant rien demander et n’ayant rien reçu.
Pour elle, quoique Dieu l’ait faite douce et tendre,
Elle ira son chemin, distraite, et sans entendre
Ce murmure d’amour élevé sur ses pas ;
À l’austère devoir pieusement fidèle,
Elle dira, lisant ces vers tout remplis d’elle :
« Quelle est donc cette femme ? » et ne comprendra pas.

9-Felix_Arvers Ce sonnet de quatorze vers était au XIX siècle sur toutes les lèvres. Le mystère de la femme en question y est peut-être pour quelque chose. Diverses hypothèses sur son identité circulaient : Marie Nodier (c’est sur son cahier qu’il écrivit ce sonnet), Madame Victor Hugo (les pénultien et anté-pénultien vers se terminent par “fidèle” et “elle” ce qui rimerait avec Adèle).

Revenons à notre Fermoir :

Il avait plusieurs cahiers remplis de courtes poésies de quatorze vers chacune et l’on y trouvait de charmantes choses sur la mer, les falaises, la foi et l’amour.

On comprend qu’Arvers fût son dieu !
Alors, cette histoire se termine toujours avec le même procédé expliqué dans un article précédent.

Les anneaux du gros serpent à sonnet.

Entre le début et la fin, c’est toujours autant tiré par les cheveux, je vous assure.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Marine LE PEN à Rouen : Plus c’est gros, mieux ça passe !

    Marine Rouen Plus c’est gros, mieux passe

    Voici un extrait de l'article de la blogueuse Laure LEFORESTIER qui a assistée à une conférence de presse de Marine LE PEN, tête de liste FN aux européennes où... Lire la suite

    Par  Hern
    A CLASSER
  • Gros Calmard !

    Gros Calmard

    Ne jamais me répondre au pif... Conseil pour le cas où je m'en apercevrai. Je profite de ce post pour inaugurer un nouveau personnage : Heny Calmard. Calmard,... Lire la suite

    Par  Peaudhareng
    BD & DESSINS, TALENTS
  • Des nouveaux textes des spectateurs!

    nouveaux textes spectateurs!

    Ils nous ont envoyé plein de textes qu'ils ont écrit. Ils ont inventé plein de personnages ! Ils nous ont dit qu'on pouvait les mettre sur le site Internet,... Lire la suite

    Par  Julien Daillere
    TALENTS
  • Un peu de serpent ?

    serpent

    @ kevinzim Nous voyons tous le serpent comme un animal effrayant et sournois. Pourtant, les Chinois le cuisine et le mange avec enchantement. Le serpent, comme... Lire la suite

    Par  Atrapalo
    VOYAGES
  • Allemand, Ciotti, Cuturello, Estrosi, Salles : cumuler les mandats, ça rapporte...

    La magazine Capital s’est livré a une ambitieuse enquête sur “les vrais revenus de nos élus”. L’exercice est toujours instructif, quoi qu’un peu populiste. Lire la suite

    Par  Letuyo
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Le GROS concours DAY 3 : Sarenza

    GROS concours Sarenza

    Après quelques menus vêtements et cosmétiques, venons-en à ce qui représente pour moi une vraie addiction (n'ayons pas peur des mots) ET une cause récurrente... Lire la suite

    Par  Cecile Berthelon
    CHAUSSURES, CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME
  • L'empire contre-attaque

    L'empire contre-attaque

    Côté vitesse, la FIA en connaît un rayon. Et pas seulement parce que les courses qu'elle chapeaute permettent aux compétiteurs d'atteindre régulièrement les... Lire la suite

    Par  Jacqueline Favez & Yves Blanc
    F1/MOTO, SPORT

A propos de l’auteur


Caroline 722 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte