Magazine Poésie

La Dame de carreau (Paul Eluard)

Par Arbrealettres

dame_carreau

Tout jeune, j’ai ouvert mes bras à la pureté.
Ce ne fut qu’un battement d’ailes au ciel de mon éternité,
qu’un battement de cœur amoureux qui bat dans les poitrines conquises.
Je ne pouvais plus tomber.
Aimant l’amour.

En vérité, la lumière m’éblouit.
J’en garde assez en moi pour regarder la nuit,
toute la nuit, toutes les nuits.
Toutes les vierges sont différentes.
Je rêve toujours d’une vierge.

A l’école, elle est au banc devant moi, en tablier noir.
Quand elle se retourne pour me demander la solution d’un problème,
l’innocence de ses yeux me confond à un tel point que,
prenant mon trouble en pitié, elle passe ses bras autour de mon cou.
Ailleurs, elle me quitte.
Elle monte sur un bateau.

Nous sommes presque étrangers l’un à l’autre,
mais sa jeunesse est si grande que son baiser ne me surprend point.
Ou bien, quand elle est malade,
c’est sa main que je garde dans les miennes,
jusqu’à en mourir, jusqu’à m’éveiller.
Je cours d’autant plus vite à ses rendez-vous
que j’ai peur de n’avoir pas le temps d’arriver
avant que d’autres pensées me dérobent à moi-même.
Une fois, le monde allait finir
et nous ignorions tout de notre amour.
lents et caressants.

J’ai bien cru, cette nuit-là, que je la ramènerais au jour.
Et c’est toujours le même aveu, la même jeunesse,
les mêmes yeux purs,
le même geste ingénu de ses bras autour de mon cou,
la même caresse, la même révélation.
Mais ce n’est jamais la même femme.

Les cartes ont dit que je la rencontrerai dans la vie,
mais sans la reconnaître.

Aimant l’amour.

(Paul Eluard)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Le poète (Paul Eluard)

    poète (Paul Eluard)

    Le poète est la genèse d’un être qui projette et d’un être qui retient. A l’amant il emprunte le vide, à la bien-aimée, la lumière. Ce couple formel, cette... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • À peine défigurée (Paul Eluard)

    peine défigurée (Paul Eluard)

    Adieu tristesse Bonjour tristesse Tu es inscrite dans les lignes du plafond Tu es inscrite dans les yeux que j’aime Tu n’es pas tout à fait la misère Car les... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Certitude (Paul Eluard)

    Certitude (Paul Eluard)

    Si je te parle c’est pour mieux t’entendre Si je t’entends je suis sûr de te comprendre Si tu souris c’est pour mieux m’envahir Si tu souris je vois le monde... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Je te l’ai dit (Paul Eluard)

    l’ai (Paul Eluard)

    Je te l’ai dit pour les nuages Je te l’ai dit pour l’arbre de la mer Pour chaque vague pour les oiseaux dans les feuilles Pour les cailloux du bruit Pour les... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Escarboucle dans la rosée (Paul Eluard)

    Escarboucle dans rosée (Paul Eluard)

    Je fus homme je fus rocher Je fus rocher dans l’homme homme dans le rocher Je fus oiseau dans l’air espace dans l’oiseau Je fus fleur dans le froid fleuve dans... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Un seul être (Paul Eluard)

    seul être (Paul Eluard)

    Un seul être I A fait fondre la neige pure. A fait naître des fleurs dans l’herbe Et le soleil est délivré. Ô! fille des saisons variées, Tes pieds m’attachent ... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • La petite chérie arrive à Paris (Paul Eluard)

    petite chérie arrive Paris (Paul Eluard)

    La petite chérie arrive à Paris. Paris fait du bruit. Paris fait du bruit. La petite chérie traverse la rue. Le bruit tombe en pluie. Le bruit tombe en pluie. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS

LES COMMENTAIRES (1)

Par Cochonfucius
posté le 27 juillet à 12:23
Signaler un abus

Une autre dame de carreau :

http://lutecium.org/stp/cochonfucius/dame-de-carreau.html

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines