Magazine High tech

Majesty 2 : un jeu dont vous n’êtes pas le héros

Publié le 04 octobre 2009 par Cyberstratege

Majesty 2

A la base Majesty est un jeu de stratégie en temps réel développé par Cyberlore et publié début 2000 par Microprose. Là où Majesty se démarque des autres STR, c’ést en proposant un aspect simulation de royaume où au lieu d’incarner un héros, vous êtes le monarque gérant l’économie et recrutant des troupes pour assurer votre expansion. Toute la subtilité consiste à donner des ordres indirects (attaque, exploration, …) et à laisser vos personnages appliquer vos directives, fonction surtout de leurs préférences. Car dans ce petit jeu de simulation, vous ne dirigez pas des armées, mais des aventuriers (guerriers, rangers, voleurs, prêtres, mages), donc des personnages avec des comportements certes stéréotypés mais bien à eux. Pour résumer, le ranger sera plus disposé à mener des quêtes d’exploration alors que le guerrier sera plus enclin à partir à la chasse aux monstres. Autrement dit, pour une fois c’est l’IA qui se coltine la plupart du boulot. Et c’est bien là toute l’originalité, mais aussi l’inconvénient du jeu.

Majesty 2, qui n’est essentiellement qu’un remake, reprend donc cette formule originale pour l’adapter au goût du jour par le biais d’un joli moteur graphique. Les graphismes, sans être révolutionnaire, sont assez jolis et permettent de bien de voir l’action, y compris les destructions de bâtiments, dont on voit bien les étapes. Là où les choses se compliquent, c’est d’une part au niveau de l’interface, qui est encore perfectible, et surtout au niveau de l’IA, qui a un peu trop tendance à avoir des comportements suicidaires. Le jeu n’est pas injouable, loin de là, mais ces défauts viennent s’ajouter à des scénarios répétitifs et contribuent à laisser s’installer rapidement une certaine monotonie.

Majesty 2

Vous commencez une mission avec un château entouré de quelques fermes. L’IA gére toute seule la paysannerie, dont le seul intérêt ici est de générer des taxes et des cibles faciles pour les nombreux monstres errants. Vous avez pour charge de développer votre royaume, région par région, et donc de construire des villes avec différents types de bâtiments. Ceux-ci se répartissent en deux catégories, d’une part les guildes (pour le recrutement des aventuriers), d’autre part les infrastructures (à la fois pour l’équipement des aventuriers et pour l’essor de votre économie ou la défense du royaume). Au delà des constructions de bases (ex : marché; forge ; tour de garde), vous aurez accès à quelques bâtiments spéciaux, tel le hall des héros. Ce dernier permet de recruter un ou plusieurs héros prestigieux, personnages provenant d’une mission précédente et que vous aurez pu « sauvegarder » afin de les rappeler au service ultérieurement.

Votre économie repose uniquement sur l’or rapporté par les taxes, qu’un collecteur d’impôts se fait un devoir de ramener au château. A partir de ce trésor, il vous faudra donc recruter des héros et construire des bâtiments. Si les héros progressent tout seul, au fil de leurs aventures, une bonne partie de votre or serivra à améliorer les bâtiments, ce qui en règle générale fournira des compétences ou des équipements précieux pour vos héros (ex : meilleur armure ; potion de soins, anneau de régénération, etc… équipements que les héros vont aller s’acheter avec l’or qu’il trouve dans de nombreux coffres disséminés sur chaque carte, non loin des monstres en général ; ces achats généreront des taxes qui ainsi renfloueront un peu plus les caisses du royaume). Ces améliorations de bâtiments font office de progrès technologiques. Il n’y en a pas beaucoup (2-3 niveaux selon les cas) et il n’y a pas de gestion globale des recherches (il faut sélectionner chaque bâtiment pour voir les options disponibles ; ex : forge pour les armes et armures).

Majesty 2

Pour gagner plus d’or, en plus de protéger vos villageois, vous devrez vite opter pour le commerce. Celui-ci est simulé très simplement et s’ajoute donc au système de taxes. A plusieurs endroits de la carte se trouve des relais commerciaux (reliant la région au monde extérieur), relais qui une fois construit enverront chez vous des caravanes. Il vous faudra bien sur soit protéger ces dernières, soit nettoyer préalablement les alentours des antres de montres susceptibles de s’en prendre au relais ou aux caravanes. Autre possibilité, vous ferez l’acquisition dans une mission d’une puissante relique, objet magique vous permettant de jeter un sort qui augmentera temporairement vos revenus. L’idée est intéressante, sauf qu’il faut surveiller le temps de rechargement du dit sortilège, pour le lancer régulièrement afin de doper votre trésorerie.

Majesty 2

Votre première priorité sera de sécuriser le voisinage immédiat de votre ville. Vous serez en permanence assailli par des monstres. Dans ce cas ce sont des rats et hommes-rats provenant des égouts de la ville, et dont la prolifération augmentera au fur et à mesure de votre expansion. Il n’est pas possible de les éradiquer, et pour se prémunir de ces attaques, il faut compter sur ses tours de gardes et la milice (en cas de besoin, battez le rappel au niveau de la guilde des guerriers, et un groupe d’écuyer viendra brièvement aider la milice). Ce mécanisme amusant, qui permet de maintenir la pression ainsi que d’offrir à vos héros débutants un bon moyen de se faire de l’expérience, ce mécanisme s’avère parfois assez pénible, particulièrment quand votre cité est bien développé et que ces rongeurs s’ajoutent à d’autres groupes de monstres (sans parler de certaines créatures spéciales dans plusieurs scénarios, qui reviennent régulièrement vous agresser). Parfois c’est une véritable guerre urbaine qui se déroule au pied des murs de votre royale demeure. Si cela a le mérite de mettre de l’action, cela nuit aussi au comportement de l’IA, qui décide souvent de se jeter dans la mêlée alors que vous avez d’autres chats à fouetter un peu plus loin. C’est ici un exemple du revers de la médaille du système de contrôle indirect. Heureusement ces batailles de rues si elles sont fréquentes ne sont pas trop difficiles à endiguer. On regrettera quand même qu’il n’y ait aucune option pour nettoyer définitivement les égouts.

Majesty 2

En plus des hordes de muridés mutants installés dans votre royal sous-sol, au delà des limites de votre cité se trouvent divers nids de monstres. Selon les scénarios les créatures différent (ex : loups, ours, wyverns, élémentaires), mais le principe reste le même. Vous aurez à envoyer un ou plusieurs héros pour détruire le nid, et tuer ses derniers habitants. Sans quoi votre cité subira très fréquemment des attaques. Il ne faut pas négliger ces zones hostiles car en plus de bloquer l’accès à d’autres sites (ex : relais commerce, source de magie), et de causer des dégâts dans votre royaume (destruction de fermes), les créatures peuvent focaliser l’attention de vos héros alors que vous en avez besoin ailleurs. De plus, si les premières tanières sont de bas niveau, les suivantes abritent des monstres plus puissants, et tôt ou tard ils arriveront tous en même temps.

L’exploration de la carte est un aspect relativement amusant au début et il vous faudra bien la gérer pour éviter de mauvaises surprises. En effet, si vous pouvez faire d’intéressantes découvertes (trésors pour les aventuriers, site de construction), vous pouvez aussi tomber sur de puissants monstres et perdre un ou plusieurs « jeunes » héros, voire attirer la ou les créatures vers votre ville.

[View with PicLens]
Majesty 2
Majesty 2
Majesty 2
Majesty 2
Majesty 2
Majesty 2
Majesty 2
Majesty 2
Majesty 2
Majesty 2
Majesty 2
Majesty 2
Majesty 2
Majesty 2
 

Lire la suite


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cyberstratege 158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog