Magazine

Et si les agences de com' passaient du 360 au 365 ?

Publié le 04 octobre 2009 par Mry

Agence_communication C'est bien connu, les agences de communication, de marketing et de publicité aiment à trouver de nouvelles tendances, de nouveaux moyens de se démarquer soit en proposant une approche globale d'un idéal, soit en proposant un verticalité de l'offre ou soit, encore, en proposant des dispositifs qui font gagner des prix, mais dont les clients ne profitent pas...

Alors, je me pose des questions, des questions de prise en compte de l'usage par les agences de communication. Bien sur elles vont pondre du concept, se montrer intelligentes là où bien avant n'importe quel planning stratégique (c'est le département où se trouvent ceux qui cogitent dans les agences), il y a eu des penseurs, des philosophes et des sages... Bref, souvent, il suffit d'ouvrir un livre pour avancer ou lire en mieux ce qui a été pensé. Mais l'art de la vulgarisation n'est pas donné à tout le monde.

Il y a quelques années, le concept du 360 degrés est sorti du chapeau. En gros, le 360° est la synthèse par laquelle une agence dit à son annonceur qu'elle s'occupe de faire passer son message sur tous les supports et qu'il va donc payer tous les supports...

Et puis, il y a la vie. Oui la vie, la vie de tous les jours, la vie qu'on use. La belle vie. La vie se résume à une succession de jours qui se succèdent. 1 + 1 + 1... le fameux : toi + moi + nous... Oui, en fait on ne vit pas avec tous les supports, mais bel et bien avec chaque jour qui passe. Oui, c'est avec le jour que l'on vit et tout ce qui s'y passe : joie, tristesse, bonheur, malheur, maladie, amour et même la mort. Et parfois, il peut nous arriver de croiser un support médiatique. what else ?

Alors, je me demande quand est-ce que les agences de communication, de marketing et de publicité se mettront à réfléchir dans le rythme des clients de leurs annonceurs. Chaque jour qui passe est un nouveau jour, oui, oui, tous les matins du monde ne passent qu'une fois. Des jours passent et ne se ressemblent pas. Alors que les supports médiatiques, finalement, sont froids voire identiques. Il y a donc une opposition fondamentale entre ce que l'on vit et l'approche qu'on a de nous.

Alors il faudrait passer du 360 degrés aux 365 jours. Les jours se suivent, et chaque jour il se passe quelques choses de particuliers pour chaque être humain. Chaque jour peut être le dernier pour chacun d'entre nous. Au fond, c'est cela qui est le plus important pour un être humain : comment il va vivre ce nouveau jour.

Comment rendre réel cette idée ?... Là, je pourrai m'arrêter et dire : "si tu veux savoir, cela vaut tant."... mais, non. Je n'ai pas pour autant une démonstration juste et parfaite de cette intuition. En revanche, je vois bien une "brand room" dans les agences qui racontent 52 semaines de vie d'une marque, un peu mais en plus large, ce que certains nomment le "consumer journey". Quelque chose de véritablement physique, pas sur un power point keynote.

365 jours. Il y a des grands moments dans une année qu'il faut savoir rendre réels pour les clients. Le web permet d'affiner les cibles et non plus de les faire rentrer dans des cases comme nos amis de Médiamétrie. Il est évident qu'il existe des fossés entre un adolescent de 18 ans et un jeune homme de 24 ans qui travaille. Alors le 365 bien mis en œuvre peut permettre d'affiner la réalité d'une vie avec celle d'une approche d'un produit annonceur.

Une histoire de bon sens en somme. Une histoire dont les fils restent encore à tirer.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mry 253 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog