Magazine Médias

FlashForward [1x 02]

Publié le 04 octobre 2009 par Lulla

dnes_season4_flash_benford2

White To Play // 1o 73o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_19706

   Ce second épisode de FlashForward a un gros défaut : il nous est raconté comme si l'on n'avait pas vu le pilote. C'est sans doute un impératif imposé par la chaîne de façon à ce que les téléspectateurs qui auraient rejoint la série en cours de route suite à un bouche à oreille positif ne soient pas largués. C'est d'autant plus important aujourd'hui puisque les séries feuilletonnantes sont celles qui ont le plus de mal à s'imposer, le téléspectateur étant souvent paresseux et infidèle. Mais forcément, pour ceux qui ont vu le pilote, cet épisode fait très redite. On nous remontre toutes les deux minutes des extraits des flashs que l'on connaît déjà par coeur et ça a le don d'agacer et ralentir le rythme. Cela devrait être logiquement corrigé dans les épisodes suivants... Heureusement, tout n'est pas que redite. On avance un peu, doucement évidemment, ce n'est que le 2ème épisode, mais suffisamment pour nous donner envie de voir la suite.

   Visiblement, les enfants, ou certains enfants, sont spéciaux dans la série. La fille du couple Benford est étrange et fait penser par exemple à la petite des 4400. Son flash me laisse perplexe. On n'en connaît que quelques éléments mais quelque chose cloche. Elle ne connaît pas Lloyd Simcoe mais elle connaît son fils, Dylan. Dylan, lui, connaît Olivia. Or, Olivia était avec Lloyd ce jour d'Avril, chez elle, et donc probablement avec sa fille et avec Dylan. Comment sa fille peut-elle alors ne pas connaître Lloyd ? J'ai un semblant de théorie : Dylan et Charlie vont se faire enlever. Ca expliquerait l'inquiétude qui semble ronger Lloyd dans le flash et le fait que tout le monde ne se connaisse pas. Et puis il y a évidemment la phrase cliffhanger : "D Gibbons is a bad man". C'est peut-être lui qui les retient captifs. Cet homme se révèle en tous cas d'une importance capitale. Autre information importante, il n'y avait pas qu'une seule personne éveillée pendant le blackout mais on s'en doutait un peu. Il y en avait au moins une autre, avec qui l'homme du stade a conversé, et sans doute quelques autres... Je me rends compte que je parle au passé mais je devrais parler au futur !

   J'apprécie de plus en plus le personnage interprété par John Cho, Demetri. Le doute était permis jusqu'ici quant à son absence de flash, il ne l'est plus. Il est bel et bien mort dans le futur, si l'on en croit en tous cas une mystérieuse femme qui l'appelle pour lui dire qu'en Mars prochain, il sera tué. Cette storyline est très excitante, sans doute la plus excitante de toutes d'ailleurs. Il y en a quand même une qui m'intrigue beaucoup : Janis s'est vue en train de faire une échographie dans son flash. De toutes évidences, sa joie semble mêler à une certaine tristesse. On remarque qu'elle est seule à ce moment important de sa vie. Vous savez quoi ? Je pense que le père est Demetri et qu'il est donc mort. On sent déjà un début de rapprochement dans cet épisode et ça pourrait bien s'accentuer par la suite. La copine de Demetri est loin en plus... Sinon, pour la partie "humoristique" de l'épisode, le flash du chef était quand même très drôle. Le voir s'expliquer était tordant !

vlcsnap_46317


// Bilan // FlashForward transforme l'essai avec un second épisode prenant mais pas forcément surprenant. De nombreuses questions se posent déjà et je me sens personnellement déjà très investi. Je crois que c'est bon signe. J'espère que vous l'êtes vous aussi...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte