Magazine Rugby

Top14 : Bilan après 9 journées.

Publié le 05 octobre 2009 par Lben

Chronique du lundi 5 octobre 2009.

Après 9 journées et avant d’attaquer la Coupe d’Europe, il est temps de tirer un bilan de cette première phase de championnat. En se projetant bien évidemment sur ce que ces premiers enseignements pourraient donner pour la suite.

La bonne surprise : Castres.

Les Castrais sont deuxièmes ex-aequo avec Biarritz alors qu’en plus de devoir reconstruire une équipe et un état d’esprit, ils ont dû enchaîner 6 matchs en 26 jours pour cause de grippe A. L’équipe monte en puissance et ce groupe possède des atouts indéniables avec notamment un effectif riche devant, que ce soit en qualité, Tekori, Masoe, Capo Ortega, et en qualité, 2 troisièmes et premières lignes de haut niveau notamment. Les Castrais, comme ils ne jouent pas la HCup, ont les moyens de bien figurer dans ce championnat et de rester en haut du classement jusqu’au bout. Ont-ils les moyens de rééditer l’exploit de 1993 ? Cela dépend de leurs joueurs leaders, ceux qui divent prendre le match à bras le corps lorsque les circonstances l’imposent. Cela ne devrait pas poser de problème devant, mais c’est beaucoup moins garantie derrière. La charnière Tillous-Borde – McIntyre doit monter en puissance et imposer son tempo à toute l’équipe. A leur côté, un joueur comme Romain Cabannes, et peut-être Thomas Bouquié à l’arrière, doivent prendre leurs responsabilités et se servir de leurs qualités naturelles pour amener un plus à l’équipe. Si les grosses cylindrées fatiguent au printemps et que la dynamique de la victoire met l’équipe sur un nuage, alors les Castrais peuvent réussir le coup de Perpignan en 2009.

Les mauvaises surprises : Brive et Bayonne.

Ces 2 équipes s’étaient tirées la bourre la saison dernière pour une qualification en HCup, on s’attendait donc à ce qu’elles progressent encore ce début de championnat. C’est le contraire qui se passe, au moins au niveau des résultats. On sent ces 2 équipes capables de mieux, la victoire à Anoeta contre Biarritz semblait tendre les bras aux Bayonnais et Brive ne paraissait pas pouvoir perdre à domicile contre ces mêmes Biarrots, mais leurs supporters restent pour le moment sur leur faim. Côté Bayonnais, le recrutement a permis d’ajouter de la vitesse sur les extérieurs et la ligne de trois-quarts parait maintenant compétitive mais c’est toujours côté mental que le bât blesse à l’extérieur. Côté Briviste, c’est plus nébuleux. Une fois c’est le mental, Toulouse et Paris, une fois c’est le manque de réussite, Montauban, et bien souvent l’incapacité à concrétiser ses temps forts. Le recrutement ambitieux  des Corréziens met du temps à se mettre en place, c’est normal, mais il ne faut pas que cela dure. Les 4 derniers matchs de la phase aller seront déterminants. Avantage Bayonne qui reçoit 3 fois et se déplace à… Brive. Les Corréziens pourraient connaître une saison très délicate d’autant plus qu’en coulisse le départ de Derrichebourg comme propriétaire du club crée un énorme problème financier pour continuer à répondre aux ambitions affichées.

Qui finira à la 13ième place ?

Difficile d’imaginer que les Albigeois pourront prétendre à autre chose que la 14ième place. Par contre, les Tarnais joueront certainement les juges de paix et malheur à ceux qui laisseront échapper des points en terre Albigeoise. Pour le moment, des prétendants possibles à la descente, Bourgoin réalise le parcours parfait. Victoire sur les grosses écuries à domicile, victoire à Montauban, les Berjalliens engrangent, avant l’hiver, des points qui seront bien précieux ensuite. Montauban avait fait de même avant de sombrer à domicile contre Bourgoin justement. La reprise sera décisive pour les Tarn et Garonnais avec la double réception d’Albi et de Biarritz avant de se déplacer à Montpellier, autre possible prétendant à la descente. Les Héraultais sont aujourd’hui 13ième et pourraient le rester un bon moment vu qu’ils ont déja 3 points de retard sur le 12ième. La fin des phases aller sera décisive pour cette équipe qui va non seulement recevoir Clermont et Montauban mais aussi se déplacer à Albi. Montpellier s’est déjà, la saison dernière, montrée capable de relever un tel défi, 3 victoires en 3 matchs, mais c’était la saison dernière. Des 3 prétendants évoqués, ce sont les Montpelliérains qui me semblent les plus friables au niveau mental, notamment parce que leur encadrement parait manquer de charisme au moment de traverser les tempêtes, là où Bourgoin et Montauban semblent mieux armées. En plus de ces 3 prétendants, il faut bien sûr évoquer le cas du Racing-Métro qui, pour le moment, à réalisé un parcours satisfaisant en nombre de points. En gagnant à Albi lors du premier match, les Racingmen se sont mis à l’abri et peuvent capitaliser sur suffisamment de victoires pour se sentir serein. Leur jeu est, par contre, pauvre comparé aux autres équipes mais ils gagnent et c’est bien là l’essentiel en cette première saison parmi l’élite. Dernier mot sur la possibilité d’une équipe prévue dans le haut du tableau qui s’écroulerait. C’est envisageable, bien sûr. Brive, par ses problèmes sur et en dehors du terrain fait même un candidat de premier choix mais le nombre d’équipes  postulant déjà est suffisamment fourni pour que l’on en reste normalement là.

Où en sont les grosses cylindrées ?

Bizarre début de saison où Biarritz, Toulouse et surtout Paris ont déjà connu la crise du jeu et des résultats. D’autant plus bizarre que ces 3 équipes ont aussi déjà redressé la barre et se sont, toutes les 3,  repositionnées comme de sérieux prétendants au titre. Perpignan, de son côté, fait pour le moment honneur à son rang et sa première mi-temps à Biarritz laisse penser que les Catalans peuvent encre monter en puissance. La seule équipe qui semble constante, c’est finalement Clermont. Mais, attention, quand même. Le match complètement raté à Perpignan par les Auvergnats laisse penser que cette équipe reste encore fragile et n’a pas résolu tous ses problèmes. Que ce soit la constance de ses avants ou l’incapacité de trouver une paire de centres qui soit une vraie force pour l’équipe ne permettent toujours pas de faire de Clermont un favori évident pour une accession en finale.

Difficile voire impossible pour le moment de dégager un potentiel champion de France et ce, d’autant plus que les fatigues liées à la Coupe d’Europe et aux matchs internationaux, vont rebattre les cartes. C’est l’équipe qui souffrira le moins en termes de joueurs clés blessés et surtout qui arrivera le moins fatigué dans la dernière ligne droite qui, avec une volonté commune forte, sera capable de faire la différence. Perpignan en étant champion en titre aura peut-être un peu moins faim que ses adversaires. Toulouse entre une poule de HCup dense et les matchs internationaux, pourrait manquer de fraîcheur physique là où Castres, pas de HCup, Clermont, finalement peu d’internationaux en comparaison avec ses adversaires directs, Biarritz et Paris, volonté pour les 2 de revenir au sommet,  pourraient se trouver en meilleure position. En tout cas, avoir une telle incertitude est tout bénéfice pour le Top14 qui, après un début poussif, pourrait ainsi prendre de l’ampleur par un tel suspens…

Et le jeu dans tout ça ?

Après avoir été très inquiet par la configuration des matchs sur ces premières journées, j’ai cru voir un rayon de soleil lors de cette 9ième journée. Les joueurs m’ont semblé y avoir retrouvé un certain équilibre entre pure force physique et technique individuelle, tout cela au service de la tactique. J’ai l’impression que le lourd travail physique effectué pendant l’intersaison semble en passe d’être digéré par les joueurs et, l’accumulation des matchs aidant, ceux-ci retrouvent progressivement un niveau technique plus en rapport avec le celui requis pour faire parti de l’élite du rugby français. C’est de bonne augure au moment d’attaquer la Coupe d’Europe. A condition, bien sûr, que j’ai raison et, surtout, que les joueurs des équipes françaises arrivent à se faire beaucoup moins pénaliser que ce qu’ils ne l’ont fait pendant ces 9 premiers matchs…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lben 48499 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines