Magazine Côté Femmes

Correspondance : Une folle de moi

Publié le 05 octobre 2009 par Imparfaiteetalors
Qu’y a-t-il de pire que de planifier le contenu des boîtes à lunch? Ne pas les planifier, justement! ---
De : Julie ---
Envoyé : 3 octobre 2009 ---
À : Anik ---
Objet : Une folle de moi ---
Salut Anik ! ---
Nomme-les. Je les ai tous ! Gros et petits. Vieux et récents. Tapés à la dactylo ou bien imagés. Je les ai tous pris ce matin et je les ai mis dans mon sac.
La dame de la bibliothèque m’a regardé d’un air suspect quand, à la fin de cette longue transaction, je lui ai refilé mon carton de réservation. « Vous allez prendre aussi tous ces livres sur les boîtes à lunch ? ». « Ouais, pourquoi pas ? J’ai besoin de trucs. »
Les livres de recettes, c’est mon dada. Alors quand je me suis retrouvée dans le pétrin de préparer des boîtes à lunch pour les 10 prochains mois et pour les 15 années à venir, j’ai fait d’une pierre deux coups.
Je suis maintenant équipée de recettes de sandwiches, de salades froides et de desserts pas compliqués. Dans certains livres, il y a même des trucs pour relever le défi sans perdre la boule.
Demain, GrandeSoeur et moi on s’installe et on cuisine nos boîtes à lunch !
Miam, miam !
Julie

Anik répond à Julie


De : Anik
Envoyé : 4 octobre 2009
À : Julie
Objet : RE : Une folle de moi
Salut Julie!
J’ai hâte que tu me transmettes tes meilleures recettes. L’an passé, la préparation des lunchs a été plutôt un casse-tête. Comment faire un lunch :
  1. Sans que l’utilisation du micro-ondes ne soit requise
  2. Qui tolère bien d’être conservé dans un thermos
  3. Qui est relativement bon pour la santé et soutenant
  4. Qui s’accorde aux goûts très pointus de ma Philosophe
  5. Qui soit rapide à préparer
  6. Qui ne contienne aucun aliment allergène
  7. Qui soit présenté dans un emballage écologique

Je l’avoue, l’an passé, Philosophe a mangé pendant plusieurs semaines de la soupe poulet et nouilles 4 jours sur 5. J’étais désemparée, je m’en voulais de lui faire manger toujours la même chose. Mais comme c’était elle qui demandait toujours à manger de la soupe, j’en suis venue à une constatation : les enfants n’ont pas de problème à manger souvent le même repas.
En ayant cette pensée en tête, j’ai attaqué cette année le problème sous l’angle de la préparation de ces lunchs. Fini, dossier réglé. Fin août, j’ai pris 2 après-midis pour cuisiner une méga quantité de soupe au poulet (avec du vrai poulet et des céleris), une méga-méga quantité de pâté chinois, puis une encore plus méga quantité de saucisses de veau et de riz. Résultat : 32 petits lunchs congelés en format individuel et, le plus important, LA PAIX POUR 8 SEMAINES ! (et même plus, si on compte les journées pédagogiques et de congé). Donc Philosophe mange 3 repas différents par semaine (et un qui se répète ou un sandwich, si j’ai ce qu’il faut). Et je ramasse tous les restes du souper pour les lunchs de PapaRelax… Voilà, vous êtes servis !
Je suis bien contente, en tout cas, parce que les lunchs se préparent en un rien de temps. D’accord, je n’ai pas beaucoup de variété, mais Philosophe revient avec une boîte à lunch vide, alors c’est signe qu’elle apprécie !
Anik, la pro des lunchs répétitifs gagnants !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Imparfaiteetalors 82 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte