Magazine Beaux Arts

Des annees insouciantes

Publié le 05 octobre 2009 par Ktrin
DES ANNEES INSOUCIANTESLes années 50/60 symbolisent fortement la libération de la femme et qui mieux que BB pouvait le faire? A travers 48 films et plus de 80 chansons, de la Nouvelle Vague aux yéyés...
QuandDieu créa la femme... il la propulse en véritable sex-symbole de toute une génération.
A la suite de Vadim, on pense alors à Godard, Louis Malle, Delville, on entend Delon, Jean-Louis Trintignant, on revoit à ses côtés Jeanne Moreau et Gérard Philipe. BB, c'est encore la Gainsbourg-mania avec Je t'aime moi non plus , Harley Davidson ou Bonnie and Clyde. C'est aussi le souvenir d'un autre Saint-Tropez qui n'existe plus, ce petit village de Provence aux plages abandonnées qui fleuraient bon les coquillages et crustacés...
Reflet d'une époque insouciante, égérie d'une certaine Dolce Vita, à voir vraiment pour ce qu'elle fut...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ktrin Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines