Magazine

La broderie accessible à tous

Publié le 06 octobre 2009 par Plcom @TousLesLoisirs

Le point de croix est une technique de broderie particulièrement simple et intuitive, autrefois apprise à l’école par les jeunes filles et qu’on apprend aujourd’hui par plaisir de créer ses propres décorations brodées.

D’un point de vue technique, le point de croix est une croix formée de deux points placés à cheval sur l’intersection de (minimum) deux fils de toile.
Le point de croix peut être réalisé librement ou à points comptés, c’est ce que nous allons voir maintenant.

Le point de croix à points comptés

Utilisé en points comptés, le point de croix permet de réaliser des tableaux et des compositions uniquement en point de croix.

Le point compté consiste à reproduire, à l’aide d’un fil et d’une aiguille, le dessin d’une grille sur une toile à trame régulière. Il existe différents types de toiles, plus ou moins faciles à travailler :

  • La toile aïda est la préférée des débutants car sa trame est la plus régulière qui soit. Disponible en plusieurs couleurs, on la trouve toutefois le plus souvent en blanc et en écru. Ce type de toile se retrouve également dans les kits de broderie au point de croix, avec une toile pré-imprimée destinée à l’initiation des débutants.
  • La toile en lin, à la trame moins régulière, est quant à elle réservée aux brodeurs expérimentés. On la trouve le plus couramment de couleur brune.
  • La toile “tire-fils” est une toile d’utilisation particulière car elle vient en support de la broderie sur un tissu standard tel que le coton d’un vêtement. Reproduisant une trame légère, la toile “tire-fils” se fixe sur le tissu et une fois la broderie achevée, on en extrait les fils en tirant sur ses fils horizontaux et verticaux. On dégage ainsi une broderie régulière sur une toile très fine.

Le point de croix libre

Le point de croix libre s’insère la plupart du temps dans des compositions au coté d’autres points de broderie.
Il est également utilisé en patchwork, pour assembler les pièces de tissu entre elles, ou pour surbroder.

Le point de croix, tirant son nom de sa forme en “X”, se brode d’après un modèle en points comptés ou sur une toile pré-imprimée, selon deux méthodes :

  • La traditionnelle, où l’on forme chaque croix l’une après l’autre (ex. : XX XXX ).
  • La danoise, où l’on brode les demi-points du dessous à l’aller puis les demi-points du dessus au retour, afin de former les mêmes croix (ex. : // /// à l’aller puis \\ \\\ au retour, donnant au final XX XXX).

Ces deux techniques peuvent être utilisées simultanément sur le même ouvrage : par exemple, les séries de point en ligne seront brodés de préférence selon la méthode danoise, tandis que les points isolés le seront davantage selon la méthode traditionnelle.

Le matériel du point de croix

Le point de croix se pratique avec un minimum de fournitures, tels qu’un ciseau, une toile, une aiguille et du fil.
Le fil, appelé coton, est disponible en toutes couleurs sous la forme de bobinettes, nommées échevettes. Les principales marques du marché sont DMC et Anchor, proposant toute une gamme de fils et de kits à broder, pour le plus grand bonheur des brodeurs.

Où apprendre et pratiquer le point de croix ?

Le point de croix peut aisément s’apprendre seul, à l’aide des magazines disponible en kiosque sur le sujet ou à l’aide des conseils de sites Internet spécialisés dans les loisirs créatifs et plus précisément la broderie.

Toutefois, pour les personnes désirant apprendre à plusieurs ou avec un vrai professeur, il existe des clubs de couture dans lesquels on pratique le point de croix.
Par ailleurs, les annonces de particuliers dispensant des cours de points de croix, en échange d’autres services, ne sont pas rare sur Internet et constituent un autre moyen de se former au point de croix.

Le point de croix, pour qui ?

Le point de croix, et plus généralement la broderie, est accessible à tout le monde et pas seulement qu’aux femmes et aux adultes.
Il existe en bureau de presse et magasin de loisirs créatifs des kits comprenant tout le matériel nécessaire afin d’initier les petits à sa pratique.
Par ailleurs, il constitue pour les adolescents un moyen de “customiser” leurs vêtements à moindre frais.

Enfin, les hommes peuvent également trouver un intérêt à le pratiquer, ne serais ce que pour se détendre ou pour aider leur compagne !

Le point de croix, pour quel budget ?

Le point de croix est un loisir économique, dans la mesure où les fournitures à se procurer ne sont pas onéreuse et sont réutilisable.
Dans la pratique, seul le fil devrai s’épuiser rapidement mais il n’est pas cher et disponible en grande quantité (une échevette donne en général huit mètres de fils de coton).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Plcom 1353 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte