Magazine Sport

Tour de France : La lettre à L.A.

Publié le 06 octobre 2009 par Levestiaire @levestiaire_net

www2

Notre consultant Thierry Bisounours était à Monaco à la recherche de son pote Stéphane Goubert pour fêter la journée officieuse de l’andouille. C’est alors que nous l’avons retrouvé pour évoquer les dernières révélations.

Bonjour Thierry, vous avez pu suivre l’ASM hier soir ?

L’asthme ? Je croyais que c’était des transfusions sanguines. J’ai l’impression que vous mettez la charrue avant les oeufs.

Peut-être. Pouvez-vous nous en dire plus sur l’affaire ?

Si vous évoquez la petite Irina, d’abord sachez qu’elle faisait beaucoup plus que son âge. On va pas en faire un Roman. Deuxio, j’ai dit que c’était une affaire mais en réalité c’est un plutôt un mauvais coup, elle est souple mais ne connaît même pas le garde-boue picard.

Je ne veux pas en savoir davantage. Revenons au vélo.

Mais putain, je vous parle de bicyclette (Il saisit alors la selle de son vtt 5 vitesses offert pour son 34 ème anniversaire par de généreux donateurs du monde du vélo). Vous prenez ça, vous le mettez là et vous enfoncez plusieurs fois. Je peux vous dire qu’elle couine comme on dit dans le jargon.

Une dernière fois, que pouvez-vous dire des mansuétudes présumées de l’UCI ?

Encore cette histoire d’antidaté de Brochard à San Sebastian ? C’était en 97, il y a proscription.

C’est pas ça, on parle d’Armstrong.

Le trompettiste ? Non, je plaisante, je l’ai faite en 2007 scelle-là comme on dit dans le jargon. Hihihi. Plus sérieusement, Bilou mon patron m’avait fait remarqué en 99 ou 2000 que les corticoïdes étaient interdits. Du coup, il est normal qu’Armstrong ait pu bénéficier d’ordonnances a posteriori, sinon il aurait été radié à vie à coup sûr.

Vous dites cela comme si c’était normal…

Bilou, mon patron dit aussi que c’est la règle du jeu. Si tu veux pas de scandale tu fais tout pour les éviter. Je n’ai pas encore réussi à décrypter ce message mais j’y bosse dessus avec Christian Prudhomme et la moutarde Amaury.

Seriez-vous en train de sous-entendre une omerta voire un complot ?

O’Merta, c’était un cousin de Jean-Marie Leblanc ou Stephen Roche ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Levestiaire 1886 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine