Magazine Culture

Voyage en train

Par Celinouchka

Comme le soleil se reflétant dans une vitre, la traverser et voir ses rayons se séparer, l'oeil lui court dedans en voulant le fuir. Spirale entre l'envie et la haine, où l'amour et l'attrait gagnent ce doux bras de fer.

Les paysages défilent par la fenêtre du train. toujours les mêmes, mais toujours différents. le soleil, tantôt illumine de ses rayons du soir la douce herbe verte de l'automne, tant'ot joue à cache-cache avec mes yeux et la forêt.

C'est un paysage de campagne, où les vaches sont comme des taches sur la butte qui masque le ciel.

Bientôt la nuit tombera, comme un mur, enveloppant de son obscurité et de son calme toute la nature, tout soleil et tout mirage, instaurant la crainte dans les exprits, laissant vomir la peur et le mystère de ses entrailles.

Laisser mes yeux savourer, tant qu'il est encore temps, l'éclat brûlant du soleil, le reflet de la vitre. Repenser aux paysages qui ont marqué mon coeur au fer rouge par leur simplicité et leur beauté, en entendant le train siffler, chanter.

Le voyage est trop lent, trop calme, quelque chose manque, comme si tout était sujet à déréglement.

Même l'écriture est trop calme, presque endormante, même le soleil se cache trop lentement. Se réveiller, se secouer, et respirer, profondément.

Et perndre conscience que le rêve est terminé, qu'une page s'est tournée, que le monde a changé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Celinouchka 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines