Magazine

Travailler dans un climat sub-tropical, ça donne quoi ?

Publié le 30 septembre 2009 par Charlotte_aussie

Travailler dans un climat sub-tropical, ça donne quoi ?

Du bien et du mal, surtout lorsque l’on vient d’Europe et que l’on n’est pas habitué au beau temps au quotidien…

Les bons côtés :

  • Toujours avoir une paire de lunettes de soleil sur soi
  • sortir en T shirt (9 jours sur 10)
  • déjeuner tous les jours en terrasse ou dans un parc (pour ma part, car Denis est à la plage)

Les moins bons :

  • pour les filles, porter une crème de jour contenant des filtres UV. Le taux de cancers de la peau le plus élevé au monde, c’est en Australie.
  • toujours emporter en plus… un pull. Ouch.

Ici on bosse dans des bureaux fermés, la clim à fond. Dehors il fait beau, ça sent bon les fleurs, les insectes butinent et les magpies chantonnent, tu arrives au bureau : choc thermique. Bienvenue dans le frigo.

Selon les boîtes, je me permets d’aller éteindre la clim dès que quelqu’un baisse un peu trop la température, j’ouvre les stores que mes collègues s’empressent de refermer (mon dieu, un rayon de soleil, je brûle !)… mais parfois, pas le choix, c’est manches longues et boissons chaudes (si si).

La clim est partout dans les lieux publics, un vrai fléau. Même quand il fait 20 degrés. Je HAIS la clim.

Perso j’adorais travailler l’été en France, lorsque tout le monde râle parce qu’il fait trop beau à l’extérieur. Bosser en débardeur, les pieds nus, la fenêtre ouverte. Bêtement, je pensais qu’il en serait ainsi tous les jours ici. Je suis sure qu’à Montréal, ils travaillent en T shirt, le chauffage poussé au maximum.

La vie est injuste et les ours polaires vont tous mourir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Charlotte_aussie 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte