Magazine Santé

1100 KM à travers le Maroc

Publié le 28 septembre 2009 par Melanieinfirmiere
Samedi 19 septembre Paris > Rabat   12h40. Nous embarquons à Roissy Charles de Gaulle. Après 2h50 de vol, nous posons les pieds sur le tarmac du petit aéroport de Rabat. Il est 13h30, heure locale. La température est très agréable et le soleil brille. La famille de mon amie Malina vient nous chercher pour nous emmener à Sale où nous passerons notre première nuit. Après avoir traversé les premiers bidonvilles, nous arrivons dans les quartiers plus aisés de Sale. Maisons très hautes sur 3 niveaux avec toit terrasse. De multiples salons qui font aussi office de salle à manger et de « dortoir ».   14h (heure locale). Il est l'heure de manger. La famille nous a laissé la maison pour la soirée et la nuit. Après avoir mangé une délicieuse tagine, nous allons faire un petit tour dans les rues. Epices, pâtisseries, pain rond…le séjour s'annonce gastronomique !     Dimanche 20 septembre Rabat > Marrakech (400km)   Départ pour Marrakech à bord d'une vieille Golf prêtée pour la semaine. La circulation au Maroc est très…ANARCHIQUE ! Il en sort de partout, de droite, de gauche, d'en face…Des voitures, des mobylettes, des vélos, des ânes, des piétons un peu partout ! Pas de priorité…le premier engagé, le premier servi ! Sans oublié les dos d'âne en sorti de rond point qui nous on fait jouer au tape-cul quelques fois !!!!   Petite pause à Casablanca pour déjeuner…On est bien les seuls puisque c'est encore Ramadan…Puis direction El Jadida où nous nous arrêtons pour visiter la médina et la citerne de la cité portugaise.    En route pour 200 km vers Marrakech où nous sommes à nouveau accueilli chaleureusement dans de la famille. Toujours de beaux salons, de belles faïences et beaucoup de monde dans une même maison. Les familles vivent en inter génération… Avant de diner (vers 23h), nous faisons un tour sur la place principale de la ville envahie de sa population et dans le souk dont se dégage des odeurs d'épices, de cuirs et où brillent de nombreux cuivres et autres objets argentés.   Couchés vers 1h du matin, nous sommes réveillés à 4h par l'appel à la prière… Il a lieu 5 fois par jour. Chaque minaret émet au micro un appel aux musulmans. Puis on se rendort, et on est réveillé pr la lumière du jour et les bruits de passage dans la rue car il n'y a pas de volet et pas de double vitrage. C'est à peine si les fenêtres ferment !     Lundi 21 septembre Marrakech   Après un petit déjeuner copieux vers 9h, nous retournons sur la place principale. L'ambiance y est tout autre comparée à la veille au soir. Elle semble déserte. Pas de charmeur de serpent, pas de dompteur de singe, pas de tatoueurs au henné, pas de grillade, pas de jus d orange frais… Un cousin nous fait visité les riads : splendides demeures au centre desquelles plombe une cour intérieure avec une fontaine centrale. Les décors y sont somptueux, le calme impressionnant.   Après une sieste bien méritée, nous faisons une courte ballade à dos de dromadaire puis arpentons les allées du  jardin menara sous un soleil couchant donnant au paysage des allures de carte postale.   Pour clôturer cette sublime journée, une cousine nous emmène au hammam… Deux heures de détente avec lavage au savon noir et gommage de tout le corps dans une atmosphère chaude et humide, à même le sols, assises sur une toiles cirée devant des grands seau d'eau chaude dans lesquels on puise avec un broc. Rien à voir avec le hammam détente qu'on connaît ici en France mais tellement mieux à mon goût !!!!!   Nous sommes assommés par ces deux heures de détente et pourtant, il nous faut lutter contre le sommeil car un délicieux couscous nous attend !     Mardi 22 septembre Marrakech > El Kebab via Casablanca et Benin Mellal (325km)   Départ de Marrakech, direction El Kebab dans le Moyen  Atlas. Des routes un peu tortueuses mais des paysages magnifiques dans les couleurs chaudes du rouge et de l'ocre faisant pensé à l'eldorado.   Pause à Beni Mellal d'où coule une source attirant beaucoup de monde. Après 2 verres de jus d'orange frais et plusieurs clichés, nous reprenons la route pour arriver avant le coucher du soleil.   Là bas, les grands parents, oncles et tantes de Malina nous accueillent tout aussi chaleureusement que les autres familles. Le soleil est couché, les enfants jouent dans les rues, beaucoup de monde se promène comme chaque soir.     Mercredi 23 septembre El Kebab   Fatigués par les heures passées en voitures, nous décidons de rester sur le village. Nous entamons une ballade de 2h30 qui nous mène jusqu'à une école où des dizaines d'enfants qui nous on accompagnés en chemin nous dévoilent leur plus beau sourire et nous font part de leur quelques mots de français appris dans leur leçon : « bonjour Monsieur, bonjour Monsieur, bonjour Monsieur »… De la joie, des sauts de cabris, des éclats de rires et puis…cette photo que l'on fait avec un petit groupe qui nous remercie à n'en plus finir avant d'aller en cours. Le bonheur de quelques enfants qui n'ont rien pendant que les nôtres se plaignent de leur situation !   Dans l'après midi, les femmes nous apprennent à faire des « El Ouech Bakia », ces pâtisseries orientales enrobées de miel et de graine de sésame. Puis, après le diner, nous prêtons chevilles et dos de la main pour de jolis tatouages au henné.   Il est 2h…la nuit sera courte. Nous reprenons la route le lendemain.     Jeudi 24 septembre El Kebab > Rabat via Khénifra et Fès(336km)   Après le petit déj, nous quittons El Kebab pour rejoindre Rabat d'ici la tombé de la nuit. Nous nous arrêtons à Khénifra où nous commençons nos premiers achats du séjour : les fameuses BABOUCHES !   Nous atteignons Fès en début d'après midi. Deux ou trois jeunes marocains nous indique un pseudo parking qui s'avère être une place en travaux et nous réclament 10 Dhs (1 euro) pour nous garer. Cela nous étonne un peu mais la fatigue aidant, nous parquons la voiture sans grande conviction et entamons une grande ballade au cœur de la médina et des souks.   A notre retour, la place est vide ! Les quelques dizaines de voitures ont toutes disparues y compris la notre. Un policier nous explique que le stationnement était illégal et que la voiture a été mise en sûreté…à la fourrière ! Un taxi nous emmène à la préfecture de police où nous nous acquittons des 100 Dhs d'amende pour stationnement illégal puis des 120 Dhs de mise en fourrière (soit au total 22 euros). Puis nous regagnons la fourrière où le gardien nous taxe encore de 20 Dhs (2 euros) pour nous ouvrir le portail et récupérer la Golf. On râle un peu mais dans notre malheur on est heureux de ne pas nous être fait pillée la voiture remplies de toutes nos affaires !!!   La journée s'achève par notre retour à Rabat     Vendredi 25 septembre Rabat / Sale   Journée entière à Rabat avec visite et achats divers et variés sur les souks…sac à main, tuniques, épices, djelabas, babouches… La pluie nous surprend en fin de journée avant de regagner Sale.   Samedi 26 septembre Rabat > Paris   Dernière matinée. Un cousin nous emmène visiter la Khasba de Rabat. Changement de décors étonnant. A l'extérieur, les murs sont oranges, à l'intérieur ils sont blancs et bleus turquoise comme en Grèce ou dans certaines villes de Tunisie. Et à toute vitesse, on fini par la médina de Sale où l'on trouve encore à dépenser nos derniers dirhams en pâtisseries marocaines.   Il est 12h30. L'avion est à 14h30. Juste le temps de manger un peu et hop…direction l'aéroport. Enregistrement des bagages, passages des douanes…nous voilà installer pour notre retour en France. Arrivée à Paris 19h15 (heure française)…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Pour partager le Maroc

    Pour partager Maroc

    Plusieurs d'entre vous ne connaissent pas le Maroc! .Depuis ce matin je cherche un article pour vous faire découvrir le Maroc et je tiens à remercier l'auteur... Lire la suite

    Par  Sourour
    AFRIQUE, RÉGIONS DU MONDE, VOYAGES
  • A 6.700 km de Téhéran

    - Michel Garroté, Pomasqui (Equateur), lundi 6 avril 2009 - Vu d'ici (Equateur), les médias francophones me semblent encore plus hallucinants que vu d'Europe. Lire la suite

    Par  Drzz
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • Séminaire entreprise au Maroc

    **** Pourquoi organiser un séminaire entreprise au Maroc ? **** 1/ Parce qu’il fait doux toute l’année (éviter Juillet/Aout où la chaleur est écrasante) 2/ Parc... Lire la suite

    Par  Esther Baruchel
    A CLASSER
  • Les 10 km de Balma, c'est le 1er Mai !

    Balma, c'est

    Après avoir passé un cap en 2008, le 10 km de Balma est dans les starting blocks.Partenaires et organisateur oeuvrent déjà depuis quelques mois pour ce... Lire la suite

    Par  Toulouseblog
    A CLASSER
  • Vidéo 4646 km à pieds …

    Vidéo 4646 pieds

    Ça use ça use, 4646 km a pieds, ça use les souliers. Le plan initial de l’homme de cette vidéo était  de faire une marche de Beijing en Allemagne, ce qui fait... Lire la suite

    Par  Smabite
    INSOLITE
  • À 5,000 km de Jérôme (Topo)

    5,000 Jérôme (Topo)

    Le samedi 4 avril dernier FrogRadio et le Groupe Infiny rencontraient quelques membres de l'équipe de « À 5,000 km de Jérôme... Lire la suite

    Par  Frogradio
    CULTURE
  • Baghrirs '" crepes mille trous" (maroc)

    Baghrirs crepes mille trous" (maroc)

    Voila une recette traditionnel du maroc, une crêpe au mille trous, c'est nos "pan cakes a nous" lol, trés apprécié avec un bon verre de thé, au miel , beurre... Lire la suite

    Par  Saidatounn
    CÔTÉ FEMMES, CUISINE

A propos de l’auteur


Melanieinfirmiere 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine